Rubriques




Se connecter à

L'infarctus du myocarde est souvent mortel chez la femme

« On a sous-estimé la différence homme-femme, estime le professeur Dreyfus.

Publié le 31/03/2017 à 05:14, mis à jour le 31/03/2017 à 05:14
Le professeur Gilles Dreyfus, directeur médical du Centre cardio-thoracique de Monaco.
Le professeur Gilles Dreyfus, directeur médical du Centre cardio-thoracique de Monaco.

« On a sous-estimé la différence homme-femme, estime le professeur Dreyfus. Les recherches cliniques et expérimentales ne respectent pas la disparité des genres. Or, la physiologie est loin d'être la même, les pathologies ne s'expriment pas de la même façon. Il y a une différence dans l'expression des gènes, dans les hormones et dans l'environnement. S'ajoute la pharmacologie. Il faudrait presque des médicaments spécifiques aux femmes car leur taux d'absorption et leur efficacité ne sont pas les mêmes. Par exemple l'aspirine est moins efficace, pour une même dose, chez la femme. »

 

L'épidémiologie est mal connue. Le Professeur Dreyfus note qu'effectivement, dès le lendemain de la Seconde guerre, la vedette des études sur l'hypertension artérielle, le cholestérol, le diabète ou encore la consommation du tabac, est l'homme de 50 ans.

« Les symptômes chez la femme ne sont pas aussi nets que chez l'homme, souligne le professeur Dreyfus. L'infarctus du myocarde est souvent mortel chez la femme. Il est confondu souvent à une crise d'angoisse ou de la fatigue. La mortalité cardio-vasculaire est plus grande que la mortalité réunie des cancers, des maladies respiratoires, de la maladie d'Alzheimer et des accidents. C'est considérable ! L'association pilule contraceptive et tabac multiplie par vingt les risques de maladies cardio-vasculaires. »

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.