L’homme aux mille voix en roue libre salle Garnier

Sans modération. C’est le titre du dernier spectacle de Laurent Gerra, qui est venu le présenter au Casino de Monte-Carlo. Une performance qu’il a jouée hier, et qu’il rejoue ce soir

Article réservé aux abonnés
Propos recueillis par Ludovic Mercier Publié le 09/11/2019 à 10:38, mis à jour le 09/11/2019 à 10:38
Pour que les spectateurs éteignent leur téléphone, Laurent Gerra a fait appel à Jean de La  Fontaine et à Fabrice Luchini.
Pour que les spectateurs éteignent leur téléphone, Laurent Gerra a fait appel à Jean de La Fontaine et à Fabrice Luchini. Realis / Sébastien Darras

Dans le salon des coulisses de la Salle Garnier, j’attends Laurent Gerra. Sur l’écran, je le vois répéter. Il reprend un vieux tube de la variété française. Les yeux rivés sur mon téléphone, je l’entends à peine arriver. C’est son « bonjour ! », reconnaissable entre mille pour les amateurs de radio, qui m’interpelle. On attendrait presque le début d’un sketch, tant on est habitué à l’entendre partir au quart de tour. Accompagné d’amis avec qui il partage la passion des bonnes tables, cet épicurien nous reçoit dans sa loge, à l’écart de l’apéro qui se prépare. Rencontre avec un passionné de la langue, et un irrévérencieux amoureux du respect.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.