“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'hommage du prince Albert II à Michel Roger

Mis à jour le 20/01/2016 à 05:10 Publié le 20/01/2016 à 05:10

L'hommage du prince Albert II à Michel Roger

Moment poignant que celui qui s'est déroulé hier, dans le bureau d'apparat du Palais princier.

Moment poignant que celui qui s'est déroulé hier, dans le bureau d'apparat du Palais princier. Le prince Albert II y a reçu Marie-Jeanne Roger, épouse de Michel Roger, lors d'une cérémonie au cours de laquelle le ministre d'État a été élevé au grade de Grand officier de l'Ordre de Saint-Charles.

L'épouse du chef du gouvernement princier, victime d'un grave accident vasculaire cérébral le 14 décembre dernier, a été très émue par le discours du souverain.

Celui-ci a d'abord rappelé qu'« en dépit de soins aussitôt prodigués, il est rapidement apparu que son état de santé ne lui permettrait malheureusement plus de reprendre ses fonctions ».

Un mois après son AVC, Michel Roger a été transféré dans un établissement hospitalier de Poitiers, sa région d'origine « qui lui est, comme à vous, Madame, si chère », a indiqué le souverain à Mme Roger.

« Investissement total »

Le prince Albert II a ensuite rendu un vibrant hommage à son ministre d'État : « En vous remettant pour lui les insignes de Grand officier de l'Ordre de Saint-Charles, je tiens à rendre hommage ici à ses éminentes qualités de travail et de rigueur. »

« De travail d'abord : sa mission de ministre d'État était pour lui un investissement total et les personnes qui l'ont côtoyé se souviennent notamment qu'au terme des dîners qu'il donnait à la Résidence, il passait à nouveau tardivement à son bureau, dans la discrétion, toujours habité du souci du travail accompli. »

« De rigueur ensuite : diplômé d'études spécialisées de droit privé et de sciences criminelles, docteur en droit, avocat pendant quatre années, Michel Roger était avant tout un juriste, ce qui lui valut de siéger, de 2007 à 2010, au sein du Tribunal suprême de la Principauté. »

Le souverain a également rappelé dans son discours qu'avant de devenir ministre d'État de Monaco, Michel Roger avait acquis l'expérience des cabinets ministériels, auprès successivement du Garde des Sceaux, du ministre de l'Éducation nationale et du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

« Six années durant, a poursuivi le prince, Michel Roger s'est consacré pleinement à la Principauté, sans réserve, conduisant avec la détermination qui le caractérisait la politique que j'assignais à mon gouvernement. »

Le souverain a conclu son discours en formulant des vœux appuyés de bon rétablissement à l'époux de Marie-Jeanne Roger : « Nous savons qu'entouré de votre soutien, de celui de votre fils et de vos petits-enfants, il retrouvera peu à peu dans cette région poitevine qui lui tient tant à cœur, les ressources qui lui permettront de surmonter les différentes étapes de son rétablissement. »

L'intérim de Michel Roger est assuré depuis le 16 décembre par Gilles Tonelli, conseiller de gouvernement pour les Relations extérieures et la Coopération. Serge Telle, ancien ambassadeur de France à Monaco, doit prendre ses fonctions de ministre d'État de la principauté de Monaco le 1er février.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct