“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L’Hélios : les quatre-vingts familles relogées d’ici la fin de l’année 300 logements provisoires pour les Monégasques Au Bel Air, tous les résidents partis en 2020

Mis à jour le 15/02/2020 à 11:07 Publié le 15/02/2020 à 11:07
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L’Hélios : les quatre-vingts familles relogées d’ici la fin de l’année 300 logements provisoires pour les Monégasques Au Bel Air, tous les résidents partis en 2020

Depuis les désordres des Jardins d’Apolline, et maintenant avec le Plan national pour le Logement, un parc locatif sert à loger les familles durant les travaux des immeubles domaniaux

Depuis trois semaines, Albert Croesi intervient à L’Hélios comme il le fait pour les Jardins d’Apolline, c’est-à-dire qu’en plus de trouver les relogements provisoires et d’orchestrer les déménagements et emménagements, il fait l’intermédiaire entre les résidents et l’administration des Domaines pour gérer les menus travaux à réaliser dans chaque appartement.

« À L’Hélios, les résidents auront été relogés durant une année environ. Sur les quatre-vingts foyers concernés, sept ont réintégré leur appartement. Le bloc A est le premier livré. Depuis octobre, les réemménagements s’organisent. Il reste une vingtaine de familles pour le bloc A qui sera réintégrée d’ici la fin avril. J’essaie au mieux d’arranger les locataires quant à leurs demandes personnelles. Je fais maintenant le lien entre l’administration des Domaines, le service des Travaux Publics et les résidents pour étudier les demandes de modifications particulières. Dans la mesure du possible, nous répondons favorablement. Par exemple quand il s’agit s’ouvrir une fenêtre de la cuisine vers le salon, les travaux sont réalisés comme le souhaite le locataire. Et selon la nature dès modifications demandées, un devis est produit aux résidents. »

Le retour des résidents des blocs B et C est prévu fin 2020. « Je n’envisage pas pouvoir les faire revenir avant », souligne Albert Croesi.

Contrairement aux Jardins d’Apolline dont la restructuration a été confiée à JB Pastor, à L’Hélios, les travaux de rénovation ont été conduits par le promoteur. « L’entreprise Satri en charge des travaux a effectué un travail très poussé de sondage et de recherche de problèmes. Elle réalise à présent les reprises en totalité et de grande qualité. »

Le Bel Air, vieil immeuble domanial à l’ouest de Monaco, au niveau de la Moyenne corniche, doit être totalement vide à la fin de l’année. « Les déménagements ont débuté il y a un mois et vont s’échelonner durant toute l’année 2020 », explique Albert Croesi. Ce sont quatre-vingt-cinq foyers qui plient bagage. « Ces déménagements sont fonction des retours des résidents des Jardins d’Apolline car j’utilise les mêmes appartements. »

Le parc locatif est ainsi constitué d’un ensemble de logements habités provisoirement et gratuitement par leurs occupants qui sont locataires des Domaines. « Dans le cadre du Plan national pour le logement des Monégasques, qui va s’échelonner sur une quinzaine d’années, il s’agira de reloger, au fur et à mesure des opérations réalisées, quelque 300 foyers. Après le Bel Air, il sera question, le moment venu, de L’Herculis (90 foyers). Et ensuite a été évoqué, probablement, l’immeuble Les Caroubiers. »

À L’Helios, tous seront rentrés fin 2020.
Les Jardins d’Apolline : plus qu’un mauvais  souvenir pour les résidents d’ici fin 2020.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.