“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L’Europe est toujours en vue

Mis à jour le 08/04/2019 à 10:04 Publié le 08/04/2019 à 10:04
Qu’importe le score, Dante a permis à Nice de rêver encore.

Qu’importe le score, Dante a permis à Nice de rêver encore. AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L’Europe est toujours en vue

Après sa courte mais précieuse victoire hier sur Montpellier (1-0), Nice s’est relancé dans la course à la Ligue Europa en revenant à un petit point de Marseille et à trois de Saint-Etienne

En septième position avec 47 points, les Niçois reviennent à hauteur de Reims (6e) accroché à Lille (1-1) et pointent désormais à un point de Marseille, actuellement 5e, et surtout à trois de Saint-Étienne, détenteur de la quatrième place qualificative pour la phase de groupe de Ligue Europa.

Au passage, ils doublent leurs adversaires du jour, Montpellier, relégués en 8e position.

Toujours aussi peu prolifique en buts, mais toujours aussi solide, Nice l’a encore emporté 1-0, pour la neuvième fois cette saison. La délivrance est venue grâce à un coup de tête victorieux de son capitaine Dante, 35 ans, qui a inscrit, pour l’occasion, le deuxième but de sa carrière en Ligue 1, après celui contre Nantes (1-1), le 18 février 2018.

Le Gym a toutefois amplement mérité sa victoire. Car les hommes de Vieira ont réalisé un match sérieux face à une bonne équipe de Montpellier, qui aurait pu rapidement mener au score si Benitez ne s’était pas détendu sur la volée de Delort (14e).

Avec un Saint-Maximin fidèle à lui-même - virevoltant, dribbleur exceptionnel, capable de faire des différences fulgurantes, mais toujours aussi maladroit devant les buts - et avec une défense de fer commandée par un excellent Benitez, Nice a montré que son actuelle 7e place et sa volonté de combattre pour l’Europe n’étaient pas usurpées. D’autant que les hommes de Vieira recevront à quatre reprises d’ici à la fin de saison.

Ce sera également le cas de Montpellier. Mais, avec désormais deux points de retard sur Nice, les joueurs de Der Zakarian ne sont pas parvenus à faire fructifier leur victoire de mercredi sur Guingamp (2-0).

Les Héraultais ont pourtant dominé toute la fin de match. Mollet a même frappé sur le poteau (78e). Mais, contrairement à l’égalisation concédée à la dernière minute contre Toulouse (1-1) lors de leur dernier match à l’Allianz Riviera, Nice a tenu le choc. Et peut encore rêver d’Europe !

9


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.