“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'espoir avant tout

Mis à jour le 06/02/2017 à 05:14 Publié le 06/02/2017 à 05:14
Mazen Hayek, porte-parole du média MBC.
Monaco-matin, source d'infos de qualité

L'espoir avant tout

S'appuyant sur l'exemple de Mohammed Assaf, réfugié palestinien vainqueur de l'émission « Arab idol », diffusée par sa chaîne TV, MBC, Mazen Hayek veut croire à un futur meilleur au Moyen Orient.

S'appuyant sur l'exemple de Mohammed Assaf, réfugié palestinien vainqueur de l'émission « Arab idol », diffusée par sa chaîne TV, MBC, Mazen Hayek veut croire à un futur meilleur au Moyen Orient. « Pas un jour ne passe sans une mauvaise nouvelle. Parlez avec quelques jeunes, ils vous diront qu'ils souhaitent que le Printemps arabe n'ait jamais existé. Pourquoi devraient-ils choisir entre liberté et stabilité ? Dictature et bains de sang ? Devenir une génération perdue ou immigrer ? », expose-t-il. Ajoutant, non sans évoquer la crise migratoire, qu'« au lieu de construire un mur, nous devons bâtir des ponts avec le Moyen Orient. Promouvoir l'éducation, le développement, la tolérance et l'espoir. Je crois fermement que cela se fait en grande partie à travers les médias, à travers la diffusion de contenus de qualité, et la création d'un dialogue interculturel et interreligieux. » Ce qu'essaie de faire sa chaîne au quotidien. Via la mise en valeur de jeunes talents. « Nous avons, ici et partout ailleurs, le pouvoir de faire naître l'espoir et d'éradiquer la peur. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.