“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'Espace Alain-Prado inauguré au coeur de la Tête de Chien

Mis à jour le 10/10/2017 à 05:24 Publié le 10/10/2017 à 05:23
Xavier Beck a dévoilé le monument de l'Espace Alain-Prado.

Xavier Beck a dévoilé le monument de l'Espace Alain-Prado. O.V.M.

Je découvre la nouvelle offre abonnés

L'Espace Alain-Prado inauguré au coeur de la Tête de Chien

Samedi matin, une soixantaine de personnes s'est rassemblée au cœur du massif de la Tête de Chien pour une cérémonie pleine d'émotion.

Samedi matin, une soixantaine de personnes s'est rassemblée au cœur du massif de la Tête de Chien pour une cérémonie pleine d'émotion. Connu jusqu'à présent sous la dénomination de « Clé de Sol », ce site vient officiellement de prendre le nom de son créateur, devenant ainsi « l'Espace Alain-Prado ».

Alain Prado, c'est cet homme passionné au parcours atypique et riche qui, d'ancien sous-marinier, puis atomicien dans les centrales nucléaires deviendra ingénieur de l'Office National des Forêts. Lorsqu'en 1997 son travail le conduit à Cap-d'Ail pour dépolluer une ancienne décharge et réhabiliter son site, il découvre ce qui deviendra l'œuvre de sa vie sur les flancs de la Tête de Chien. En lieu et place de cette décharge, d'abord sauvage puis officielle en contrebas du circuit des voitures miniatures, il verra un site exceptionnel qu'il façonnera à son idée, transformant ainsi une réhabilitation d'espace naturel en un colossal projet paysager de génie. C'est à cet homme que sa famille, ses anciens collègues et amis, le Conseil municipal de Cap-d'Ail et quelques habitants de la ville sont venus rendre hommage samedi lors du dévoilement du petit monument qui lui est consacré au beau milieu de cet endroit magique, en pleine nature accroché entre mer et montagne.

Tous les auteurs des discours sont revenus sur l'homme, passionné et attachant, sur ces blessures personnelles qui l'avaient conduit à mener ce projet fou, sur son allergie pour la paperasse et les règlements qui ont valu quelques problèmes et sueurs froides à ses supérieurs et aux politiques locales qui soutenaient son projet.

Ils sont également revenus sur son amour pour l'opéra qu'il imaginait joué à flanc de montagne sur les espaces et dans l'amphithéâtre qu'il y avait aménagé. Décédé en avril, Alain Prado aura vu son œuvre finalement validée et « légalisée » en novembre 2016 par la Direction des Territoires et de la Mer des Alpes-Maritimes mais sans avoir vu Aïda ou Rigoletto y être joués.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.