“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'équipe de France prépare les JO aux Thermes marins

Mis à jour le 19/01/2018 à 05:22 Publié le 19/01/2018 à 05:21
Le groupe slalom de l'équipe de France de ski composé de Victor Muffat-Jeandet, Jean-Baptiste Grange, Clément Noël, Robin Buffet et Julien Lizeroux (de gauche à droite) a pu bénéficier des structures  des Thermes marins de Monte-Carlo avant ses prochaines courses.

Le groupe slalom de l'équipe de France de ski composé de Victor Muffat-Jeandet, Jean-Baptiste Grange, Clément Noël, Robin Buffet et Julien Lizeroux (de gauche à droite) a pu bénéficier des structures des Thermes marins de Monte-Carlo avant ses prochaines courses. Jean-François Ottonello

Monaco-matin, source d'infos de qualité

L'équipe de France prépare les JO aux Thermes marins

Avant leurs prochaines compétitions et à quelques semaines des Jeux olympiques, ils ont passé trois jours de stage à Monaco pour se ressourcer dans l'établissement de la Société des Bains de Mer

La cabine de cryothérapie s'ouvre. Trois athlètes - munis de bandeaux sur les oreilles, de masques, de gants, de chaussettes et de Crocs - entrent vêtus de caleçons. Ils vont braver des températures allant en dessous de moins 100 degrés Celsius pendant trois minutes afin de récupérer et se régénérer (lire ci-dessous). Et même pour ces sportifs habitués à l'exercice, le bouillant Highway to Hell du groupe AC/DC qui résonne, mêlé à la bonne humeur générale pour réchauffer l'atmosphère, paraît le bienvenu.

Le groupe slalom de l'équipe de France de ski a passé trois jours en début de semaine à Monaco aux Thermes marins de Monte-Carlo, géré par la Société des Bains de Mer. Le but ? Couper et se ressourcer à quelques jours des deux dernières courses de la saison en Autriche (Kitzbühel et Schladming) avant les Jeux olympiques d'hiver en Corée du Sud (*).

« Tout est vraiment top »

« C'est le séjour parfait, glisse le double champion du monde de slalom Jean-Baptiste Grange. On sort de la neige, souvent la tempête, pas trop de lumière… et on arrive ici où il fait 15 degrés avec le soleil, l'horizon, la mer : c'est hyper agréable. Ça fait du bien à la tête ! On a pu repasser à un petit peu d'entraînement physique [cardio, vélo, course, musculation, exercices de mobilité…] tout en couplant ça avec beaucoup de récupération aux Thermes ». Avec des infrastructures qui ont ravi les skieurs. « Tout est vraiment top : la piscine d'eau salée avec le chaud et le froid, les jets, le hammam, le jacuzzi en extérieur… Sans oublier les séances de cryothérapie tous les soirs », poursuit Jean-Baptiste Grange.

« Arriver frais physiquement »

« C'est un petit moment où l'on ne pense pas trop au ski grâce aux bienfaits de l'air marin qui nous change un peu des montagnes. J'espère que ce stage sera bénéfique et nous permettra d'arriver frais physiquement et mentalement lors des prochaines courses », confie de son côté le jeune membre de l'équipe de France de slalom, Clément Noël. Après avoir goûté à la douceur marine des Thermes et affronté le froid extrême de la cabine de cryothérapie, le groupe des slalomeurs de l'équipe de France de ski se tourne dès ce week-end vers les pistes autrichiennes. Croisons les doigts pour qu'ils gardent, jusqu'aux Jeux, une certaine fraîcheur.

Avant...
Les slalomeurs de l'équipe de France de ski ont mis l'accent sur la récupération lors de leur stage grâce à une séance par jour de cryothérapie. Avec les conseils de Christophe Fautrier, responsable du département soins des Thermes, Jean-Baptiste Grange, Julien Lizeroux et Clément Noël ont affronté le froid sec de la cabine.
Pendant...
Pendant...

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.