“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'école se finit en chansons

Mis à jour le 06/07/2018 à 05:07 Publié le 06/07/2018 à 05:07

L'école se finit en chansons

Ils se sont amusés, tous ces pitchouns, dans la cour de leur école pour célébrer ensemble la fin de l'année !

Ils se sont amusés, tous ces pitchouns, dans la cour de leur école pour célébrer ensemble la fin de l'année !

Cette traditionnelle fête de l'école était organisée par l'APE, présidée par Sabrina Godinho, et les enseignantes de l'établissement Jean-Paul Lascaris. Au programme : kermesse, zumba emmenée par Yannick Crescenzo, initiation au basket par le club roquebrunois, animation par DJ Chris et enfin les spectacles des écoliers.

Ces derniers, composés de chants et danses, portaient sur le thème de l'eau « pour coller à celui du projet de l'école cette année », précise la directrice de l'école Ingrid Vivien. En tout, 74 enfants, de la 1re section au CM2 avec leurs maîtresses (1), se sont ainsi produits pour le plus grand plaisir des familles spectatrices.

Et parmi ceux-là, les plus grands ont dit au revoir à leur école. Les sept élèves de CM2 entrent en effet au collège en septembre et ont reçu un dictionnaire pour saluer ce passage. Ce qu'ils appréhendent et attendent avec impatience. À l'image d'Adrien, 11 ans : « Ce sera plus de travail car il y aura plus de choses à apprendre dans des matières séparées, mais j'ai envie d'y être quand même car il y aura plus de liberté et d'autonomie. »

Adrien, Marina, Mathéo, Graziella, Luc, Anaïs et Anthony entrent au collège l'an prochain.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct