“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'astronaute Jean-François Clervoy invité de l'Alliance française

Mis à jour le 22/03/2016 à 05:06 Publié le 22/03/2016 à 05:06
Alain Pastor, président de l'Alliance française, Jean-François Clervoy et les membres du bureau Jean-Luc Delcroix et Jean-Yves Giraudon.

Alain Pastor, président de l'Alliance française, Jean-François Clervoy et les membres du bureau Jean-Luc Delcroix et Jean-Yves Giraudon. DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'astronaute Jean-François Clervoy invité de l'Alliance française

Un astronaute dans le temple de la mer.

Un astronaute dans le temple de la mer. C'est la jolie - presque poétique - proposition qu'a faite l'Alliance française. Son président Alain Pastor a invité de nombreuses personnalités (1) autour du Français Jean-François Clervoy. Auteur de trois vols dans les navettes spatiales américaines Atlantis et Discovery, le conférencier a raconté à travers son expérience ce que représente vivre et travailler dans l'espace. Il a également rappelé l'histoire de la conquête spatiale depuis l'origine, et présenté les divers projets de conquête de nouvelles frontières pour le futur. Un récit captivant.

Quelles sont les principales contraintes auxquelles un astronaute doit faire face?
À la complexité des taches où l’erreur n’est pas permise, et la nécessité de prendre beaucoup de précautions pour se protéger de l’environnement très hostile du vide spatial.

Combien de personnes travaillent dans l’espace en moyenne chaque jour?
La station spatiale internationale est habitée en permanence par six astronautes sauf pendant les courtes périodes de relève partielle d’équipage. Par ailleurs, un équipage chinois vole dans l’espace de son côté une fois tous les deux ou trois ans. Cela représente une quinzaine d’hommes et femmes différents qui volent chaque année dans l’espace.

Quel avenir pour les «travailleurs de l’espace»?
Les stations spatiales seront toujours habitées en permanence par quelques astronautes professionnels, tandis qu’un nombre croissant d’astronautes «touristes» commencera à voyager dans l’espace à partir de 2017 à bord d’avions suborbitaux pour une très courte expérience de présence dans l’espace. Les professionnels continueront à être recrutés parmi les métiers techniques (ingénieurs), scientifiques, et opérationnels (pilotes, plongeurs, sous-mariniers) pour les missions futures d’exploration du système solaire plus longues et plus lointaines.

(1) Étaient notamment présents Philippe Narmino, directeur des Services judiciaires, Patrice Cellario, conseiller de gouvernement, Claude Boisson, représentant le président du Conseil national, Jacques Dorémieux, procureur général, Hadelin de la Tour du Pin, ambassadeur de France.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.