Rubriques




Se connecter à

L'association iConnect au secours des jeunes réfugiés

Des camps de réfugiés en Turquie, aux camps tziganes de Bulgarie, l'association monégasque a mené plusieurs missions humanitaires pour venir en aide aux enfants dans le besoin

Marine Lecaque Publié le 18/05/2016 à 05:07, mis à jour le 18/05/2016 à 05:07
Des membres de l'association se sont rendus dans plusieurs camps de réfugiés en Turquie. Tous sont venus pour apporter un peu de réconfort à ces populations meurtries.
Des membres de l'association se sont rendus dans plusieurs camps de réfugiés en Turquie. Tous sont venus pour apporter un peu de réconfort à ces populations meurtries. DR

Face à la barbarie de l'État Islamique et après des années de conflit en Syrie, nous sommes chaque jour un peu plus confrontés au drame que vivent malgré elles les populations déplacées. Ceux qui ont la chance de pouvoir fuir tentent souvent de s'exiler en Europe, à l'abri du conflit. Beaucoup n'auront pas cette chance et resteront plusieurs années, ou même toute leur vie, dans des camps de réfugiés devenus avec le temps de vrais bidonvilles à ciel ouvert.

C'est là-bas que iConnect a décidé d'agir pour venir en aide à toutes ces personnes délaissées et dans le besoin.

Des missions dans toute l'Europe

 

IConnect Monaco est une association chrétienne de droit monégasque. Son objectif est d'améliorer les conditions de vie des populations en détresse, plus particulièrement celles des jeunes.

« Nous sommes simplement le lien entre la population dans la misère et les donateurs. Rien de plus. Quand on part, on voyage léger, la valise remplie de cadeaux à offrir », explique Christophe Sosso, dirigeant de iConnect Monaco.

Actuellement, ses projets concernent les orphelins en Bulgarie, les enfants syriens réfugiés en Turquie et plus généralement les enfants dans le besoin. Grâce aux dons, l'organisme finance en Bulgarie les frais de scolarité de six orphelins tziganes. En Slovaquie, un camp d'été a été construit dans les environs de la capitale, Bratislava. En Turquie, il s'agit principalement de venir en aide aux populations des camps de réfugiés. C'est dans cette optique que Maître Christophe Sosso et toute une équipe de l'association se sont rendus en Turquie fin 2015 et en mars dernier dans des camps de réfugiés.

« À Diyarbakir il y a six mois, nous sommes venus en aide à sept cents réfugiés Yézidis et leur avons apporté 700 sets de vêtements et des jouets qui ont été offerts par le magasin Jouet Club de Monaco » explique l'avocat au grand cœur.

 

Toute l'équipe s'est également rendue à seulement 80 kilomètres d'Alep, deux jours avant un cessez-le-feu. « Nous entendions les bombardements russes. Un geste salvateur pour ces centaines d'enfants aux conditions de vie si difficiles. Parmi ces enfants certains ne sont jamais allés à l'école, nous leur offrons également un lieu d'apprentissage dans lequel nous rémunérons également les professeurs. Les petits sont en demande d'école, c'est là qu'ils prennent leur seul repas de la journée. Le reste du temps ils sont bloqués dans leur tente », ajoute Maître Sosso.

Proximité et transparence

« Nous les aidons aussi bien sur le plan matériel que spirituel. Nous avons également un souci de transparence. C'est important de savoir précisément où vont les dons et de voir ensuite avancer les projets auxquels on a participé », raconte Maître Sosso. iConnect s'attache principalement à des missions peu éloignées de la Principauté afin de mieux informer les membres des projets réalisés grâce à leurs dons. « Nous aidons de nombreux particuliers monégasques à mener à bien leurs missions humanitaires. Nous leur servons simplement de relais pour les réaliser . »

Voilà pourquoi les dirigeants de l'association envoient très souvent des photos et des vidéos à leurs donateurs. « L'idée c'est d'organiser, de se rendre sur place pour aider, puis de revenir et de répercuter aux donneurs. Nous voulons faire la différence pour s'assurer que les gens sachent où va leur argent et comment il est utilisé ».

iConnect compte poursuivre ses missions en Bulgarie et tous ses projets actuellement en cours en Turquie.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.