“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L’association des Officiers de réserve en visite dans la Vallée des Merveilles

Mis à jour le 17/10/2019 à 10:06 Publié le 17/10/2019 à 10:06
Magnifique balade pour les membres de l’association mentonnaise dans la vallée de la Roya. 	(DR)

L’association des Officiers de réserve en visite dans la Vallée des Merveilles

La journée de reprise d’activités de l’Association des Officiers de réserve et Officiers honoraires du Mentonnais (AOROHM) a été marquée par une belle escapade à Tende pour tous les membres.

La journée de reprise d’activités de l’Association des Officiers de réserve et Officiers honoraires du Mentonnais (AOROHM) a été marquée par une belle escapade à Tende pour tous les membres.

Plus d’une cinquantaine d’entre eux a participé, à tel point que le car s’est avéré insuffisant, il a fallu des volontaires pour le covoiturage !

Au programme, découvertes et convivialité...

La visite du fort de « Vallo Alpino » à Vievola a comblé les spécialistes de l’association, tant par l’entretien de cette forteresse italienne que par la variété et le souci du détail du matériel d’époque exposé. Tous ont apprécié le travail accompli par l’équipe italo-française, qui transmet avec passion cette page d’histoire locale.

Un repas à la Ferme auberge Riberi a apporté une note champêtre à cette belle journée ensoleillée, dans une ambiance amicale et chaleureuse.

Au départ, chaque participant a reçu un souvenir de cette journée, sac et magnet au sigle de la Vallée des Merveilles.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.