“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L’art du Japon face à la Méditerranée

Mis à jour le 10/02/2019 à 10:12 Publié le 10/02/2019 à 10:11
L’esthétique et l’art de vivre japonais à découvrir jusqu’à ce soir à l’Auditorium Rainier-III.

L’esthétique et l’art de vivre japonais à découvrir jusqu’à ce soir à l’Auditorium Rainier-III. J.D.

L’art du Japon face à la Méditerranée

« Vous voulez une tasse de thé vert Matcha ?

« Vous voulez une tasse de thé vert Matcha ? » L’Auditorium Rainier-III accueille, jusqu’à ce soir, la 13e Rencontre artistique Monaco-Japon. Une manifestation gratuite, organisée par la direction du Tourisme et des Congrès et la direction des Affaires culturelles. Là, des Japonaises en kimono initient le public à quelques éléments symboliques de l’art de vivre nippon.

Thé, ikebana, essayage de kimonos… Quelques petites animations offraient aux visiteurs, peu nombreux hier, une touche d’exotisme au pied de la Méditerranée.

Aujourd’hui, entre midi et 14 h, un atelier d’arrangement floral est proposé gracieusement.

Mais l’essentiel de la manifestation est la vaste exposition de peintures et de panneaux calligraphiques présentés au rez-de-chaussée et au premier étage de l’auditorium, dans le cadre d’un échange culturel entre le comité national monégasque de l’AIAP-Unesco et le Japon. Des liens qui existent depuis 2007 et qui se renforcent année après année, jouant des deux cultures tantôt en accord, tantôt en écho. De quoi apprécier notamment l’inspiration que procure, aujourd’hui encore, le japonisme auprès des artistes locaux.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct