“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'apocalypse , Tous à la maison , Tout le monde dehors : la presse italienne sans ménagement...

Mis à jour le 15/11/2017 à 05:30 Publié le 15/11/2017 à 05:30

L'apocalypse , Tous à la maison , Tout le monde dehors : la presse italienne sans ménagement...

Gianluigi Buffon en larmes.

Gianluigi Buffon en larmes. Ses coéquipiers, le visage catastrophé. À la Une des médias italiens, les images sont vendeuses. Mais surtout révélatrice de la débâcle sportive de la La Squadra Azzurra.

Des médias meurtris. En colère.

« Le poids des mots, le choc des photos », ce slogan bien connu colle parfaitement à cette funeste actualité. Car la presse italienne n'y va pas de main morte. À la librairie de la presse à Menton, les neuf journaux en vente mettent le sujet à la première page. « Tous à la maison ! », signe Tuttosport quotidien sportif italien avec un édito au titre un brin évocateur : « Nous l'avons mérité ! ». La Stampa, elle, parle carrément d'« apocalypse bleue » pour reprendre les propos prémonitoires de Carlo Tavecchio (président de la fédération italienne, NDLR) qui avait usé de ce terme pour décrire l'impact qu'aurait une éventuelle élimination de la course au Mondial.

Au fil des pages, le sélectionneur est clairement dans le viseur des journalistes : « La dernière gaffe est la pire (...) son nom restera lié à cette catastrophe », insiste lourdement La Stampa.

Tous insistent sur cette dernière fois où La Nazionale avait manqué le rendez-vous planétaire. C'était en 1958. « Sans Mondial après 60 années », regrette Corriere della Serra. Mais le sélectionneur n'est pas, selon les spécialistes, le seul coupable de ce naufrage sportif. Les joueurs aussi. « Tout le monde dehors », titre un autre journal, visiblement partisan d'un changement de visages. « Ventura va s'en aller mais il ne devrait pas être le seul », prédit le quotidien sportif. Seul le portier et mythique Buffon semble échapper à la tempête médiatique. « Le rêve du sixième mondial disparaît », « Les dernières larmes », « Par la petite porte. » La colère fait place à la peine. Les Italiens disent adieu à un champion. À contrecœur.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.