L'Antibois Etienne Leroy champion du monde de pâtisserie

Un goût de victoire après un marathon de gourmandise.

Article réservé aux abonnés
V. B. Publié le 30/01/2017 à 05:17, mis à jour le 30/01/2017 à 05:17

Un goût de victoire après un marathon de gourmandise. Ave c la veste tricolore sur le dos, Etienne Leroy, sous chef pâtissier de l'hôtel du Cap - Eden Roc à Antibes Juan-les-Pins est devenu, à Lyon, champion du monde. « C'est la folie », exulte Lilian Bonnefoi son mentor du Palace antibois à l'issue du concours. « On est vraiment très contents, car Etienne le mérite. Il a bossé très dur pour décrocher cette médaille d'or. »

Après dix heures de compétition, l'artiste chocolaté et capitaine de cette équipe de France a donc atteint son objectif. « Son rêve ».

Le trio composé de Jean-Thomas Schneider (en glace), de Bastien Girard (chocolat) et donc d'Etienne Leroy (sucre) a réalisé plus d'une vingtaine de pièces en sucre, chocolat ou glace hydrique sculptée.

 

Batteur et guitariste

Le tout pour composer une partition très « rock », thème imposé de la compétition. Un batteur et un guitariste fleuris de roses (Guns N' Roses, dîtes-vous ?). A croquer !

Des prouesses effectuées, en direct, devant un public et un jury composé des plus illustres pâtissiers. Rigueur et créativité ont fait la différence devant le Japon, deuxième et la Suisse troisième. « La compétition a été très serrée, assure Lilian Bonnefoi. Cela s'est joué vraiment à pas grand chose. »

Détails qui permettent à l'Antibois de décrocher l'or. Et de prouver ainsi que la patîsserie made in France est bien la meilleure au monde.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.