“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'Amade Mondial renforce son intervention auprès des enfants d'Afrique

Mis à jour le 10/05/2017 à 05:12 Publié le 10/05/2017 à 05:12
L'Amade a reçu son réseau de partenaires en principauté afin de lancer de nouveaux projets autour de la protection de l'enfance.

L'Amade a reçu son réseau de partenaires en principauté afin de lancer de nouveaux projets autour de la protection de l'enfance. Eric Mathon / Palais princier

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'Amade Mondial renforce son intervention auprès des enfants d'Afrique

L'Association mondiale des amis de l'enfance (Amade) Mondial a organisé récemment une conférence en principauté avec son réseau de partenaires.

L'Association mondiale des amis de l'enfance (Amade) Mondial a organisé récemment une conférence en principauté avec son réseau de partenaires. L'occasion d'échanger durant deux jours sur les programmes en faveur de l'enfance, de partager sur les bonnes pratiques et d'évoquer le lancement de nouvelles initiatives.

En ouverture de cette conférence, le conseil d'administration de l'Amade Mondiale, réuni sous la présidence de la Princesse de Hanovre, a souhaité au titre de la programmation 2017 renouveler son appui à un certain nombre de programmes structurants portés par l'association, comme la protection d'enfants accusés de sorcellerie et la démobilisation d'enfants associés aux groupes armés en République Démocratique du Congo, l'accès à l'éducation secondaire de jeunes filles au Burundi ou encore la protection et l'insertion de mineurs migrants non accompagnés en Italie et en Allemagne.

Des programmes qui aident 50 000 enfants dans le monde

Depuis 2013, année de l'adoption de sa nouvelle stratégie d'intervention, l'Amade Mondiale a mobilisé un total de 2 076 383 euros en faveur d'une vingtaine de programmes dans les domaines de la protection de l'enfance contre la violence l'exploitation et les abus, l'accès à l'éducation, l'accès à la santé ou encore dans le cadre de l'aide d'urgence en faveur des enfants réfugiés ou victimes de catastrophes naturelles. Ces programmes bénéficient directement à présent à près de 50 000 enfants.

Le conseil d'administration a souhaité renforcer son intervention dans le domaine de l'accès à l'éducation en initiant au Burundi un projet pilote d'accès à l'éducation digitale. Ce programme qui sera déployé en partenariat avec les ONG Bibliothèques Sans Frontières (www.bibliosansfrontieres.org) et BRCK (www.brck.com), fleuron de la Silicon Valley kenyane, permettra d'introduire au Burundi l'accès à l'éducation digitale au sein du collège d'excellence administré par l'Amade Burundi ainsi qu'un réseau d'écoles primaires se trouvant à proximité du collège.

Dans un pays où l'accès au contenu et la formation des enseignants restent un défi, les solutions technologiques identifiées, utilisées actuellement avec succès en Afrique anglophone, devraient dans les mois à venir considérablement renforcer la qualité de l'éducation dispensée.

Une aide à l'accès à l'éducation des jeunes filles

L'Amade va également répondre à l'appel lancé par les femmes du Nord Kivu (République) sur leurs conditions de vie et notamment l'hygiène intime. L'association va introduire une unité de production de protections intimes, utilisant des matières premières locales et s'appuyant sur une technologie de fabrication initiée par Technology for Tomorrow (T4T) en Ouganda. L'accès à ces protections, sera mené de pair avec un projet de promotion de l'accès à l'éducation des jeunes filles. Au Niger, pays délaissé par nombre d'opérateurs, l'Amade Mondiale renforcera son partenariat en finançant la construction de 8 salles de classe et la réhabilitation de 4 salles de classe.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.