“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

L'alternance a le vent en poupe en Principauté

Mis à jour le 22/02/2018 à 05:18 Publié le 22/02/2018 à 05:18
Avec plus de 200 contrats d'apprentissage en Principauté, l'alternance semble avoir de beaux jours devant elle.

Avec plus de 200 contrats d'apprentissage en Principauté, l'alternance semble avoir de beaux jours devant elle. L.M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'alternance a le vent en poupe en Principauté

Le 7e Forum de l'alternance a attiré la foule hier à l'Auditorium Rainier-III. Signe que cette immersion dans la vie professionnelle attire de plus en plus les jeunes et les entreprises

C'est un véritable outil d'insertion, qui est de plus en plus développé. Nous avons plus de 250 apprentis chaque année dans des entreprises monégasques », explique Sophie Vincent, directrice adjointe à la direction du Travail. L'outil en question, c'est l'alternance. Un système qui permet d'étudier et de travailler en même temps. De mettre immédiatement en pratique dans le monde de l'entreprise ce qui est appris à l'école.

« Cela permet au jeune de déterminer si le projet de carrière correspond effectivement à ce qu'il veut faire », explique le conseiller-ministre des Affaires sociales et de la Santé, Didier Gamerdinger. Cela permet également à l'entreprise qui accueille ces jeunes de regarder comment ils se comportent dans le milieu du travail. Et on sait que l'entreprise recrutera plutôt un jeune qu'elle connaît et qui a déjà fait ses preuves. »

Des propos confirmés par les chiffres de la direction du Travail : 70 % des jeunes seraient insérés sur le marché du travail après l'obtention de leur diplôme.

Gagnant-gagnant

En clair, tout le monde y gagne : le jeune qui, en plus, touche un salaire, et l'entreprise. Et ces dernières l'ont bien compris. Hier au forum, c'était opération séduction : plusieurs d'entre elles avaient fait venir des alternants pour témoigner auprès des jeunes en quête d'information. Quand on leur demande les raisons de leur présence, l'hôtel Méridien Beach Plaza, présent depuis la première édition, est très clair : « Nous venons rencontrer des candidats, et pas seulement pour l'alternance. Aujourd'hui, nous avons clairement eu des profils intéressants. »

Montée en gamme

Cette fidélité des entreprises donne une information : elles sont de plus en plus intéressées. Sophie Vincent le confirme : « Nous avons actuellement plus de 200 jeunes en contrat d'apprentissage de 16 à 26 ans, du CAP jusqu'à bac+5.» Une montée en gamme qui a largement contribué à changer l'image de ces formations, un temps considérées comme des voies de garage. « Avant, l'apprentissage était dévalorisé. C'est fini, ça. Le regard sur l'alternance a complètement changé, et c'est important que nous soyons là pour accompagner ce changement », explique Didier Gamerdinger.

Autre indice de ce succès : malgré un trafic en apparence modéré, le forum avait déjà accueilli autant de visiteurs à 14 h que lors de la précédente édition tout entière.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.