“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L’Agora des métiers s’ouvre toujours plus

Mis à jour le 24/01/2019 à 05:15 Publié le 24/01/2019 à 05:15
Les jeunes ont eu l’occasion d’échanger avec des professionnels.

Les jeunes ont eu l’occasion d’échanger avec des professionnels. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L’Agora des métiers s’ouvre toujours plus

850 collégiens et lycéens étaient présents mardi, à l’auditorium Rainier-III, pour affiner leurs projets d’avenir

Le défi n’est pas simple pour ces collégiens et lycéens monégasques : ils doivent trouver leur vocation. Alors, pour les aider, une multitude de stands étaient à leur disposition à l’auditorium Rainier-III, ce mardi matin.

Métiers de la petite enfance, du sport, du casino, de l’informatique, ou encore de l’agriculture... Ils n’avaient que l’embarras du choix. Et si certains emplois ont vite trouvé leur public, notamment l’hôpital, avec ses organes ludiques et son personnel vêtu de blouses pour l’occasion ; d’autres ont du faire preuve d’originalité...

Céline Cottone, chargée de communication pour le Diocèse de Monaco, est aux commandes du stand des métiers de la foi : « Je  veux avant tout amener les jeunes à exercer un métier en adéquation avec ce en quoi ils croient », affirme-t-elle.

Des métiers d’avenir dans l’environnement

Une tâche difficile, car la plupart ont une idée bien précise en tête. Rwan, collégien, se voit bien footballeur, tandis que son ami, Noah, souhaite aider les enfants.

Et pour les plus indécis, il suffit de sillonner les allées pour trouver son bonheur. Avec leurs petites poubelles en plastique et leur quiz interactif, le stand des métiers de l’environnement attire l’œil. Le but ? Sensibiliser les adolescents au recyclage : « Ils viennent surtout pour s’informer car c’est un métier d’avenir », assure Céline Varenio, ambassadrice du tri à la SMA.

Et pour tous ceux qui ne sont pas intéressés par l’impact environnemental, l’archéologie pourra peut-être les satisfaire.

Les crânes de diverses formes, venus tout droit du musée de l’anthropologie préhistorique de Monaco, donnent presque envie de partir en fouille à l’autre bout du monde.

Les plus audacieux, eux, se sont tournés vers l’atelier « Créer son entreprise ». Et les plus pressés d’intégrer le marché du travail disposaient d’un accompagnement avec le stand « Trouver un emploi ».

L’humanitaire mis en avant

La Direction de l’Education nationale et le Gouvernement princier avaient d’ailleurs à cœur de briser les clichés en axant notamment leur présentation sur l’égalité hommes-femmes dans les métiers du bâtiment et des travaux publics.

Autre nouveauté, à l’initiative cette fois de certains exposants, la création de stands animés par des associations engagées dans des activités humanitaires et la solidarité internationale.

Bref, un panel d’offres et d’orientation toujours plus large année après année et qui séduit, puisqu’ils étaient 850 collégiens et lycéens à participer à cette journée. « L’Agora des métiers m’a beaucoup aidé. Avant, je ne savais pas quoi faire, mais là, j’y vois plus clair. Ce sera pilote d’avion ou boat manager !», lance un collégien enthousiaste dans les allées.

Une vocation trouvée , voilà qui devrait le bonheur des organisateurs.

Preuve de l’intérêt de la Principauté pour cette thématique de l’orientation, le prince Albert II en personne a fait une crochet par l’Agora avant de se rendre aux Vœux de la Sûreté publique.

R.F.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.