Rubriques




Se connecter à

L’administration impose des délais trop longs

Haut-commissaire aux Droits, aux Libertés et à la Médiation, Anne Eastwood se donne encore trois ans pour parvenir à fluidifier les relations avec le gouvernement. Et il y a du travail...

Propos recueillis par Joëlle Deviras Publié le 11/02/2019 à 10:07, mis à jour le 11/02/2019 à 10:07
Anne Eastwood : « Nous restons tributaires des délais de réponse de l’administration qui se comptent malheureusement le plus souvent en mois. »
Anne Eastwood : « Nous restons tributaires des délais de réponse de l’administration qui se comptent malheureusement le plus souvent en mois. » Jean-François Ottonello

À la tête du Haut-commissariat aux Droits, aux Libertés et à la Médiation, Anne Eastwood vient d’être reconduite dans ses fonctions. Nommée par le prince Albert II, elle a d’abord créé et installé l’institution qui offre aux usagers un service hors pair pour trouver des solutions quand ils se heurtent à l’administration. Aujourd’hui, elle entend aller plus loin et veut trouver les réels moyens de fluidifier les échanges entre le Haut-commissariat et le gouvernement.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.