“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'adieu à Patrick Hourdequin

Mis à jour le 20/02/2016 à 05:11 Publié le 20/02/2016 à 05:11
Les obsèques de l'ancien directeur du théâtre Princesse-Grace se déroulaient hier matin en l'église Saint-Charles.

Les obsèques de l'ancien directeur du théâtre Princesse-Grace se déroulaient hier matin en l'église Saint-Charles. Michael Alesi

Je découvre la nouvelle offre abonnés

L'adieu à Patrick Hourdequin

Les obsèques de Patrick Hourdequin se sont tenues hier matin en l'église Saint-Charles.

Les obsèques de Patrick Hourdequin se sont tenues hier matin en l'église Saint-Charles. Ce grand amoureux du cirque, qui avait dirigé pendant trente ans le théâtre Princesse-Grace, s'est éteint le 14 février dernier à l'âge de 69 ans (Monaco-Matin du 17 février).

Hier, pour entourer son épouse Krinou, ses enfants, ses petits-enfants et ses proches, on reconnaissait dans la foule de l'église quelques visages de la grande famille du cirque. Tous venus saluer la vie et la mémoire de « Pata » comme ses proches le surnommaient affectueusement.

« Mon père n'a pas eu une vie conventionnelle mais a croqué à pleines dents une vie extraordinaire », a lancé Alexandre Hourdequin au début de la cérémonie, retraçant la vie de saltimbanque de son père.

La cérémonie, célébrée par l'abbé Alain Schlim de Charneux, en Belgique, était justement marquée par le goût du spectacle qui caractérisait Patrick Hourdequin. Entre les temps religieux, un orchestre de jazz a fait résonner quelques notes bleues sous les voûtes de Saint-Charles, avant la reprise du standard « Over the rainbow » pour un dernier adieu.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.