Rubriques




Se connecter à

Jusqu'à 500 baignades encadrées par saison estivale... Tout ce qu'il faut savoir sur la handiplage du Larvotto à Monaco

Au plus fort de l’été, Handiplage, en bout de plage au Larvotto, côté Méridien, réalise jusqu’à 500 baignades encadrées pour les personnes en situation de handicap.

Juliette Bisiaux Publié le 04/08/2022 à 10:04, mis à jour le 04/08/2022 à 15:16
Sur deux mois d’activité en période estivale, c’est près de 500 baignades et aides à l’accompagnement. Photo Cyril Dodergny

Ouverte uniquement sur la période estivale, la plage aménagée du Larvotto accueille en moyenne 60 à 70 usagers réguliers. Sur deux mois d’activités cela représente au total près de 500 baignades et aides à l’accompagnement. Tout a été pensé pour le confort des utilisateurs, explique Michaël Fiori, chef de la division handicap de la Direction de l’Action et de l’Aide Sociales (DASO). "Nous mettons à disposition trois tiralos, dont deux modèles différents. L’assise varie en fonction des besoins et des préférences. Des gilets également, pour les plus autonomes qui souhaitent aller nager, toujours accompagnés bien évidemment."

"Le versant social est important"

En parlant d’accompagnement, Michaël Fiori sous-entend une surveillance permanente: "Les handiplagistes se baignent avec eux, à moins qu’ils ne précisent vouloir nager par leurs propres moyens, à ce moment-là c’est juste de la surveillance." L‘aspect social est important pour cette activité. Lors du recrutement une attention toute particulière est accordée aux profils. Des personnes qui ne sont pas rebutées par la situation de handicap et qui font preuve d’envie à communiquer. "Le versant social est important, ce n’est pas pour rien que cette Handiplage est gérée par la DASO."

Une plage de label 3 (sur 4), en raison du manque de l’audioplage. "On l‘a eu mais c’était compliqué à mettre en œuvre. Il n‘y a pas eu la demande escomptée, malgré la promotion faite auprès des associations pour déficients visuels." Une absence qui n’entache pas la qualité des services. Avant située au niveau du poste de secours, Handiplage s’est déplacée depuis deux ans.

 

"On est sur un site qui est tout jeune. On a profité de la restructuration du complexe du Larvotto pour rendre le site plus accessible. Avant il y avait des dénivelés importants. Maintenant, on possède une rampe d’accès aux normes."

Michaël Fiori ajoute qu’une zone d’ombre a été aménagée, les vestiaires sont plus spacieux et le parking a été revu avec des bornes de paiement adaptées à hauteur. Un espace repensé qui plaît d’autant plus pour la 17e année consécutive de cette action à la charge du gouvernement.


Savoir +
Libre d’accès tous les jours jusqu’au 4 septembre, de 10 à 17 heures.
Plus d’informations au 06.43.91.97.57.
Parking gratuit 3 heures, par usager, par jour.

Un accès à la mer et du sport pour tous à Cap-d’Ail

Chaque été, depuis l‘obtention de son label Handiplage en 2015, la Ville de Cap-d’Ail poursuit, sur le secteur de la plage Marquet, son programme d’accessibilité à la mer et d’accompagnement des personnes en situation de handicap.

La plage Marquet est classée niveau 3 (sur 4), précise Axel Mazerbourg, responsable du service des sports de Cap-d’Ail. "Nos services comprennent l’accueil physique, la mise à l’eau avec tiralos et hippocampes. Une rampe d’accès depuis la voie publique, ainsi que douches, vestiaires et sanitaires ont été aménagés pour les personnes à mobilité réduite."

Le seul élément manquant pour être certifiée plage de niveau 4, ce sont les balises sonores pour les personnes aveugles et malvoyantes. Ces balises sont installées le long de la voie d’accès et même dans l’eau. "Ici, on n’en a pas besoin car on ne rencontre pas cette population. Et si besoin il y a, un accompagnant est toujours disponible donc la personne arrivera toujours à trouver ses repères."

Axel Mazerbourg nous donne la raison de l’absence de ces installations: "Principalement à cause du coût très onéreux. On se dit que l’on s’en passera et on y arrive très bien. Si on nous le demande, on fera un effort. Personne ne vient pas car nous n’avons pas ces balises."

Un lien se crée

La plage de Cap-d’Ail accueille en moyenne huit personnes par jour. Axel sait qu’il peut compter sur l’aide de ses voisins de plage. "Si besoin, on a toujours un coup de main du club de voile ou du poste de secours." Et ces accompagnants tissent des liens avec les personnes à mobilité réduite. Un agent est toujours présent avec eux, même lors de la baignade. Tout a été pensé pour faciliter le quotidien de ces usagers qui, la plupart du temps, viennent seuls.

Certaines associations, comme l’Association Monégasque pour l’Aide et la Protection de l’Enfance Inadaptée (AMAPEI) ou Special Olympics Monaco, viennent participer aux activités handisports. Le service des sports a alors aménagé son espace Anim’Été pour le rendre accessible au niveau des terrains de pétanque et des tables de ping-pong. "On s’est rendu compte que cela fonctionnait super bien. Les enfants et ados se mélangent avec les associations qui viennent participer à des activités handisports", se réjouit Axel Mazerbourg.

Une autre source de réjouissance pour Myriam c’est d’apprendre qu’elle pourra continuer de venir à la plage en septembre. Il lui suffira d’appeler pour réserver. "Oh génial! Je suis contente! J’adore venir ici, les moniteurs sont à l’écoute. Ailleurs je n’ai pas autant d’aide."

Ravie, Myriam vient se baigner plusieurs fois par semaine. "L’essayer c’est l’adopter."


Savoir +
Ouverte tous les jours de 10h40 à 18 heures. Sur réservation à partir de septembre au 04.93.78.96.40. Anim’Été ouvert du lundi au vendredi jusqu’à la fin du mois d’août, gratuit.

Ceux qui le souhaitent peuvent accéder à la plage privée de Naos. Photo Juliette Bisiaux.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.