Rubriques




Se connecter à

Jugée sexiste, la publicité d'une entreprise de Carros épinglée sur Twitter

Le compte Twitter Pépite Sexiste, connu pour dénoncer les campagnes marketing de ce genre, a posté la photographie d’un camion d’une entreprise de Carros où l’on y voit une femme "objectifié".

Alice David Publié le 02/07/2021 à 21:34, mis à jour le 02/07/2021 à 21:34
Selon l’entreprise, un seul camion affichant cette publicité est utilisé, il ne l’est qu’ "exceptionnellement". "Les publicités ont été changées il y a deux ans", assure l’assistante de direction. Twitter/Pepitesexiste

Une publicité d’un autre temps. Celui où on pouvait afficher une demoiselle en tenue de soubrette (sans rien en dessous?) dans sa cuisine. Devant un fait-tout, entouré de bouteille d’huile, à côté de boîtes de conserve.

Pourquoi? Pour vendre les services d’une entreprise spécialisée dans la distribution de produits alimentaires et d’hygiène basée à Carros.

La modèle, mine aguicheuse, spatule en main, a été la figure de proue de "Carros distribution" pendant près de vingt ans.

"Si ça dérange, il ne faut pas regarder"

Si cette publicité n’a rien d’une nouveauté, c’est bien le 22 juin qu’elle a ressurgi. Sur le compte Twitter @pepitesexiste, spécialisé dans la recherche de publicités sexistes.

 

Réaction immédiate des internautes: plus de 700 likes et cinquante retweets. Pépite Sexiste n’en est pas à son coup d’essai. En 2019, le compte avait déjà épinglé ces mêmes clichés sur les camions de cette même société.

Côté entreprise, c’est l’irritation: "Ça dérange qui? Et si ça dérange il ne faut pas regarder le camion. Ça fait des années que cette publicité est sur les camions. C’était plus pour interpeller le possible client, qu’il regarde la pub et non pas la femme", s’est défendu l’assistante de direction, agacée par cette polémique.

Un camion, utilisé "exceptionnellement"

Elle semble habituée: "On a changé les publicités sur les camions il y a deux ans. On voulait rendre hommage au créateur de l’entreprise et on en avait marre de recevoir des appels. Maintenant ce sont des huiles d’olive et une salade". 

 

Il ne reste plus qu’un camion où l’on retrouve la fameuse demoiselle et il n’est utilisé "qu’exceptionnellement", assure l’assistante de direction.

Avant de pointer d’autres publicités: "Là il y a une fille un peu dévêtue mais il y a beaucoup de publicités avec des hommes dévêtus et ça ne dérange personne!".

Qu’en pense Pépite Sexiste?

Marion Vaquero, fondatrice et présidente de l’association Pépite Sexiste, explique pourquoi elle a choisi de publier une photographie de cette publicité.

"Nous l’avons reçu plusieurs fois par des internautes. Elle m’a particulièrement marqué parce que je trouve que c’est presque parodique. Une femme nue sous son tablier pour une pub qui vend de l’huile d’olive, il n’y a rien qui va. Autant mettre un bon plat, ça donne autant envie et ce n’est pas sexiste."

Une publicité "sexiste"

"Ils utilisent un corps de femme, sexualisé pour vendre un produit qui n’a pas de rapport avec la sexualité. Il y a une part de responsabilité des marques qui projette ce type d’image et qui normalise ce comportement."

Cette association met au grand jour des publicités utilisées dans des campagnes de "marketing fainéant". "Ce sont ceux qui considèrent qu’il suffit de mettre un corps de femme tel un objet pour vendre. Il y a des études qui montrent qu’il y a des conséquences sur les femmes qui intègrent le fait qu’elles sont des femmes objets et les jeunes filles sont socialisées dans ce sens-là. Ce qui peut créer des troubles."

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.