Rubriques




Se connecter à

Journées du Patrimoine : un succès qui ne se dément pas

Cette édition 2 017 des Journées du Patrimoine n'a pas dérogé à la règle et de nombreux curieux se sont pressés dans les différentes visites organisées à travers Cap-d'Ail pour l'occasion.

Marechal Olivier-Vincent Publié le 18/09/2017 à 05:26, mis à jour le 18/09/2017 à 05:26
Meublé et mis en scène par Tullia et Paolo Canciani, le Château des Terrasses paraissait habité.
Meublé et mis en scène par Tullia et Paolo Canciani, le Château des Terrasses paraissait habité. O.V.M.

Cette édition 2 017 des Journées du Patrimoine n'a pas dérogé à la règle et de nombreux curieux se sont pressés dans les différentes visites organisées à travers Cap-d'Ail pour l'occasion.

Des visites pour la plupart sur inscription qui ont permis de découvrir certains joyaux de la ville avec une grande nouveauté cette année : celle de la découverte de son patrimoine végétal.

Ainsi, samedi matin, le Jardin des Douaniers a été privatisé pour permettre sa visite guidée sous la houlette de Philippe Rigollot, chef jardinier de la ville, qui a expliqué à une cinquantaine de visiteurs passionnés les différentes essences du jardin, leurs origines, leurs particularités et même parfois leurs ravageurs.

 

Prévue pour une heure, cette première visite du week-end s'est presque doublée tant l'intérêt des visiteurs de toutes nationalités était grand.

Plus tard dans la journée, certains, rejoints par d'autres ont retrouvé la directrice de l'Office du tourisme et sa collaboratrice pour une visite en costume du Château des Terrasses.

Ils ont pu bénéficier de la mise en scène du lieu imaginée par les « interior designers » Tullia et Paolo Canciani, pour l'exposition en cours « Le Décor d'intérieur et l'Art renaissent au Château des Terrasses ».

La grosse cinquantaine de visiteurs a ainsi pu découvrir une villa « habitée », tout en découvrant son histoire. Pour clore les visites, c'est dans un lieu très privé qui n'entrouvre ses portes que rarement qu'une quarantaine de chanceux ont pu découvrir le théâtre du Centre Méditerranéen imaginé et construit par Jean Cocteau.

Un lieu exceptionnel et magique chargé de symboles expliqués par le directeur du Centre lui-même.

Hier, c'est un autre endroit privé, mais ouvert au public qui accueillait les curieux du Patrimoine : la villa des Camélia ouvrait ses portes sans restriction de nombre sur ses collections permanentes ou temporaires.

 

Une belle occasion de découvrir une villa superbe, un musée plein de belles surprises et de faire un bond dans le passé avec le musée d'histoire locale.

Une visite vivante grâce aux démonstrations de piano mécanique ou aux anecdotes de la conservatrice sur la ville qui ont ramené un passé lointain à la vie.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.