“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Journée du patrimoine : ce qu'il ne faut pas manquer

Mis à jour le 22/09/2018 à 05:03 Publié le 22/09/2018 à 05:03
Des visites (comme ici du Palais princier) et des rencontres inédites sont au programme.	(DR)

Journée du patrimoine : ce qu'il ne faut pas manquer

Dimanche a lieu la 23e édition des Journées européennes du patrimoine, dans laquelle trésors patrimoniaux et univers musical sont en accord. Deux lieux et une rencontre : voici notre sélection

Simples curieux ou passionnés par la culture patrimoniale ou musicale, cette 23e édition des Journées du patrimoine en Principauté est faite pour vous. Un programme aussi riche que varié, mais en une seule journée, difficile de tout visiter. Les 3 incontournables ?

1. La résidence du ministre d'État

De 10 h à 17 h vous aurez accès aux salons de réception, à la grande salle à manger dite « Salle du Conseil d'État » et aux bureaux du ministre d'État de ce grand bâtiment inauguré par le prince Albert Ier 18 juin 1894.

2. L'Académie Princesse-Grace

Lucas Masala, le directeur des lieux, fera une visite commentée de son école de danse de haut niveau à 10h, 12h et 15h, dans laquelle vous pourrez en savoir plus sur la vie des élèves et sur les objectifs de l'Académie… et même assister à un cours de danse classique ou contemporaine.

Rencontre avec Maître Kazuki Yamada

C'est exceptionnel. À l'Auditorium Rainier-III à 14h, vous pourrez rencontrer le directeur artistique et musical de l'Orchestre philharmonique de Monte-Carlo. Au cours de cette rencontre, il vous dévoilera quelques facettes de la direction d'orchestre, répondra aux questions du public et jouera peut-être quelques notes au piano.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct