“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Joue-la comme Chabal

Mis à jour le 14/12/2019 à 10:37 Publié le 14/12/2019 à 10:37
Pour sa deuxième vie après les terrains de rugby, Sébastien Chabal développe ces aires sportives urbaines, qu’il a pensées en version connectée pour la Principauté.

Pour sa deuxième vie après les terrains de rugby, Sébastien Chabal développe ces aires sportives urbaines, qu’il a pensées en version connectée pour la Principauté. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Joue-la comme Chabal

L’ancien rugbyman international a mis au point pour Monaco un nouvel espace sportif entièrement connecté, libre d’accès et en plein air sur la digue Rainier-III

Le spot est idéal. Sur la partie supérieure de la digue Rainier-III couvée par le soleil, avec quelques embruns, l’esplanade Stefano-Casiraghi est en passe de devenir le nouvel hot spot des sportifs de la Principauté.

« Mettez votre short et venez pratiquer », ordonne une voix rauque, une fois le ruban de l’inauguration coupé jeudi midi. La voix, c’est celle de Sébastien Chabal. L’ancien rugbyman international s’est reconverti dans le sport bien-être avec sa société Vivacity qui développe des stations de sport un peu partout en France. Pour la Principauté, il a pensé une e-version de cette station de sport, baptisée Monamove, proposant des agrès connectés pour accompagner son entraînement.

Une station de parkour

Ce nouvel espace sportif, de plein air, est gratuit et ouvert à tous. Dans la première partie, les équipes de l’Aménagement urbain ont installé un espace de parkour pour les adolescents. Cette discipline urbaine invite à accomplir des gestes acrobatiques en s’aidant du mobilier urbain. Le terrain de 300 mètres carrés, ouvert aux jeunes dès 5 ans, permet de s’entraîner sur des équipements sécurisés, sur un sol à l’enrobé élastique. Un panneau avec des QR codes à flasher permet de voir sur son téléphone des figures à réaliser pour se prendre pour un yamakasi. C’est l’esprit aussi de la station sportive connectée Monamove qui voisine le terrain de parkour.

En pratique, faire du sport connecté, comment ça marche ? Il s’agit d’abord de télécharger sur son smartphone l’application Monamove. Sur cette dernière, on découvre alors une centaine d’exercices praticables selon trois niveaux d’intensité. C’est Sébastien Chabal lui-même qui a conçu les exercices, qu’il promet pour tous les âges et toutes les capacités.

Gainer, étirer, muscler

Une fois l’application lancée, au sportif de jouer. Pendant l’activité, des capteurs placés dans les agrès permettent d’enregistrer son entraînement et suivre sa progression. C’est la valeur ajoutée par rapport à de simples équipements. L’offre de ce nouvel espace se veut « conviviale, inclusive et intelligente » pour s’entraîner sur les 18 agrès.

Exemple ? Faire des tractions sur les barres, étirer son corps façon cours de TRX avec les anneaux, se servir d’un banc pour faire des pompes, mesurer son agilité, comme le font les pilotes de F1, avec des capteurs au sol sur lesquels il faut sauter. Il y a même un sac de boxe pour se défouler. « À terme, on pourra même défier une personne connectée à une station à Lyon, par exemple, pour faire un combat sur le sac de boxe », assure Sébastien Chabal.

Une deuxième station Monamove à Fontvieille

C’est la force de ce projet voulu dans la smart city, « qui participe à l’amélioration de la qualité de vie », promet Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement-ministre de l’Équipement, l’Urbanisme et de l’Environnement.

La station est évidemment éco-responsable, électrifiée à l’énergie solaire captée. Avec des capteurs météo, en temps réel, qui permettent d’informer les utilisateurs notamment sur la qualité de l’air, pour savoir si c’est le bon moment pour faire du sport. Pour les amateurs, une deuxième station Monamove est en cours d’installation sur la digue de Fontvieille pour une mise en service avant la fin de l’année.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.