Rubriques




Se connecter à

Joe Kals appelle aux dons pour financer son challenge

Paraplégique, le Mentonnais souhaite rallier New York à Los Angeles en marche pendulaire. Pour l'heure, il a récolté 5 700 e sur une plateforme en ligne. Bien loin des 20 000 e nécessaires

stéphanie wiélé Publié le 01/04/2017 à 05:15, mis à jour le 01/04/2017 à 05:15
Agé de 55 ans, Joe Kals a déjà relevé de nombreux défi comme rallier Le Havre à Menton en marche pendulaire ou gravir les marches de la Tour Eiffel. Aujourd'hui, son défi est tourné vers les États-Unis.
Agé de 55 ans, Joe Kals a déjà relevé de nombreux défi comme rallier Le Havre à Menton en marche pendulaire ou gravir les marches de la Tour Eiffel. Aujourd'hui, son défi est tourné vers les États-Unis. Michael Alesi

Joe Kals rêve d'un défi Outre-Atlantique. Mais pour l'instant, le Mentonnais regarde la Méditerranée dont l'horizon semble infranchissable… comme le haut d'un mur. « Pour l'heure, je n'arrive pas à récolter l'argent nécessaire pour mon nouveau défi. C'est difficile de mobiliser les gens autour du handicap. Mais, j'arriverai à me faire entendre », assure-t-il, le cœur battant dans les artères. Joe Kals refuse mordicus d'abandonner. Jamais. Il est comme ça, Joe.

À l'âge de 20 ans, le Mentonnais est devenu paraplégique à la suite d'un accident de moto. Sa moelle épinière est sectionnée entièrement. « Je sais que je ne remarcherai jamais. Mais, j'aimerais alerter sur l'urgence d'intensifier la recherche sur la réparation de la moelle épinière. »

Le projet devrait coûter au total 150 000 e

 

Âgé de 55 ans, Joe Kals a accompli de nombreux défis à la seule force de ses bras. En 2011, il a d'abord rallié Le Havre à Menton en marche pendulaire (1). « À aucun moment je ne ressens le sol. Je suis comme en lévitation...», détaille-t-il. Puis, « l'homme debout » a gravi les 1 665 marches de la Tour Eiffel en 2014. Aujourd'hui, le Mentonnais voudrait voir plus loin. Plus grand encore que la Dame de fer.

En 2018, il souhaite rallier New York à Los Angeles en marche pendulaire. 20 km par jour et 5 400 km au total sur deux ans. Le mois dernier, il a lancé un appel aux dons sur la plateforme participative Kisskissbankbank (2).

Pour l'heure, 5 700 euros de dons ont été récoltés. Une entreprise mentonnaise a participé. Le reste a été versé par des particuliers. Une autre plateforme en ligne Leetchi a également été créée à l'initiative de Mentonnais (3). Plus de 2 000 euros ont été collectés. « J'espère atteindre 20 000 euros mais ce montant n'est qu'une partie infime de la somme globale. » Trajet en avion, location de voiture, assurance-maladie, rémunération d'un préparateur physique, abonnement dans des salles de musculation, alimentation, frais d'hébergement… le projet devrait lui coûter au total 150 000 euros.

« J'espère déjà récolter assez d'argent pour me rendre sur place et trouver des sponsors une fois aux États-Unis. » Et ainsi briser le mur financier qui le sépare de son rêve américain…

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.