Rubriques




Se connecter à

Jean-Louis Grinda se réjouit d'un débat sur la dépénalisation de l'IVG

Jean-Louis Grinda, unique élu d'Union Monégasque à l'issue de la dernière campagne électorale, se réjouit de la volonté de débattre sur la dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse (IVG).

J.D. Publié le 15/11/2018 à 05:11, mis à jour le 15/11/2018 à 05:11
archive J.-F.O.

Jean-Louis Grinda, unique élu d'Union Monégasque à l'issue de la dernière campagne électorale, se réjouit de la volonté de débattre sur la dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Un sujet que ses amis politiques ont défendu l'hiver dernier, tandis que Primo! Priorité Monaco s'était montré beaucoup plus réservé sur la question.

Stéphane Valeri, qui a depuis remporté largement les élections, voulait, dit-on aujourd'hui au sein de la Majorité, un débat dépassionné sur l'IVG ; ce qui n'aurait peut-être pas été le cas en période de campagne. Toujours est-il que Jean-Louis Grinda explique : « Je constate avec plaisir que tous les sujets sociétaux sont repris par le gouvernement ou bien sont, ou vont être, étudiés par le Conseil national. Je trouve très bien que la majorité reprenne des propositions que nous avons faites il y a tout juste quelques mois. »

 

« Il est temps de sortir d'un obscurantisme hypocrite »

Et le conseiller national de poursuivre : « Il est temps que ce pays sorte d'un obscurantisme hypocrite. Le pays devient moderne en dépénalisant. ça me semble être plus clair pour tout le monde. Je ne veux pas faire une attaque politique de Stéphane Valeri. Nous allons nous retrouver sur la même longueur d'onde, comme sur le pacte de vie commune ou encore l'usine d'incinération. Je constate que le vent tourne en notre faveur. Je suis très content. ça va dans le bon sens. Je ne veux surtout pas décourager la majorité. Il faut que le débat ait lieu. »

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.