“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Jean-Louis Grinda : Je suis de facto l'adversaire n°1 de Stéphane Valeri

Mis à jour le 07/02/2018 à 05:21 Publié le 07/02/2018 à 05:21
« Pour l'avoir vécu, le face-à-face est honnêtement la meilleure formule. »

« Pour l'avoir vécu, le face-à-face est honnêtement la meilleure formule. » Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Jean-Louis Grinda : Je suis de facto l'adversaire n°1 de Stéphane Valeri

Au lendemain du débat retransmis en direct et qui l'a opposé à Stéphane Valeri, Jean-Louis Grinda se dit « heureux ».

Au lendemain du débat retransmis en direct et qui l'a opposé à Stéphane Valeri, Jean-Louis Grinda se dit « heureux ». « Heureux d'avoir pu débattre », « heureux d'avoir lancé cette idée » et d'être parvenu à la concrétiser. La tête de liste Union monégasque est également satisfaite d'un face-à-face, qu'il juge, « pour l'avoir vécu », comme « la meilleure formule ».

Alors quand il s'agit d'évoquer Béatrice Fresko-Rolfo et un débat qui aurait pu avoir une autre forme avec Horizon Monaco, il sourit : « Elle a disparu dans le triangle des Bermudes. Madame Fresko n'a pas été exclue. Elle s'est sortie toute seule. Ce qui est le plus grave, c'est qu'elle a fait disparaître les 23 qui la suivent et a disqualifié son équipe toute entière. »

Face au nombre de vues en direct puis en replay annoncés par Stéphane Valeri et Jean-Louis Grinda - 2 356 vues sur leur site respectif, il est évident que ce rendez-vous était attendu. « Les gens ont pu se rendre compte à quelles personnalités ils avaient affaire. De Stéphane Valeri ou moi-même, personne n'a perdu. Je pense y avoir gagné une légitimité. La légitimité de la liste ne peut en aucun cas être remise en cause. Aujourd'hui, je suis, de facto, l'adversaire n°1 de Stéphane Valeri. » Alors, quand il est taxé d' « artiste du spectacle » par son opposant, il se lasse : « Stéphane Valeri commence à le dire un peu trop. Il faut se méfier du comique de répétition. C'est le procès en incompétence. Pourquoi pas un délit de sale gueule ? Stéphane Valeri utilise toutes les ficelles du populisme. Je suis le seul à m'opposer au danger de son programme. »

J.D.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.