“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jean-Jacques Raffaele tacle l'État lors de ses voeux

Mis à jour le 13/01/2019 à 15:42 Publié le 13/01/2019 à 05:10
Malgré les baisses de dotations, Jean-Jacques Raffaelle s'enorgueillit de réduire la dette de la commune,  et d'autofinancer ses grands projets.

Malgré les baisses de dotations, Jean-Jacques Raffaelle s'enorgueillit de réduire la dette de la commune, et d'autofinancer ses grands projets. L.M.

Jean-Jacques Raffaele tacle l'État lors de ses voeux

Lors de sa traditionnelle et très populaire cérémonie de vœux, le maire de La Turbie a fait un bilan de l'année écoulée, et dénoncé la politique de l'État, qui coûte cher à sa commune.

La salle polyvalente de La Turbie était pleine à craquer. Au fond de la salle, des spectateurs sont même restés debout.

Après un miniconcert du chœur de Beaulieu (plébiscité par Disney, s'il vous plaît), Jean-Jacques Raffaele s'est adressé à ses administrés, et aux officiels présents. Monaco, Beausoleil, Cap-d'Ail, Èze, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Villefranche-sur-Mer, Peille, Châteauneuf-Villevieille, Peillon… toutes les communes avoisinantes, ou presque, étaient représentées. La députée Alexandra Valetta-Ardisson était également présente, ainsi que des représentants du département et de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct