“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jean-François Bernardini en apôtre de la non-violence

Mis à jour le 29/11/2017 à 05:16 Publié le 29/11/2017 à 05:16
Jean-François Bernardini, chanteur au sein d'I Muvrini et président d'Umani-Fondation de Corse animera à la salle des Fêtes deux conférences sur la non-violence, l'une pour les scolaires, l'autre pour le public. 	(DR)

Jean-François Bernardini en apôtre de la non-violence

La ville de Beausoleil propose une conférence-débat avec Jean-François Bernardini, artiste et président de l'AFC-UMANI sur le thème « Non-violence, un équipement de vie, un outil pour le XXIe siècle !

La ville de Beausoleil propose une conférence-débat avec Jean-François Bernardini, artiste et président de l'AFC-UMANI sur le thème « Non-violence, un équipement de vie, un outil pour le XXIe siècle ! » lundi 4 décembre à 19 heures à la salle des Fêtes.

Favoriser l'apprentissage et l'échange autour de la non-violence, c'est tout l'objet de cette conférence-débat, organisée par la Mairie, dans le cadre du programme européen « Erasmus » au sein duquel la Ville s'est engagée et qui lui a valu le label de « Cité de l'Éducation ».

Une conférence ouverte à tous publics, tandis que plus tôt dans la journée, les élèves de 4e et 3e des collèges Bellevue à Beausoleil et Vento à Menton seront invités à participer à une cession pour les scolaires.

Une bataille culturelle

Artiste, auteur, compositeur au sein du célèbre groupe I Muvrini, Jean-François Bernardini, connu du grand public pour être une des voix les plus célèbres des chants traditionnels corses, est également un citoyen engagé et concerné par la marche du monde, jusqu'à devenir un expert reconnu, avec plus de 300 conférences à ce jour auprès de juniors et d'adultes. Représentant d'UMANI-Fondation de Corse, une petite ONG européenne qui a lancé un programme d'action, de sensibilisation et initiation à la non-violence, Jean-François Bernardini est fortement impliqué dans cette action. Depuis, il contribue à défendre sur la place publique la démarche d'une non-violence éducative, notamment auprès des plus jeunes. La non-violence, le respect de l'autre, cela s'apprend aussi. D'où une interrogation sous-jacente, pourquoi n'enseigne-t-on pas au programme de toutes les écoles, les principes, les méthodes, les victoires aussi d'une expression de vie et citoyenne, non violente.

La non-violence éducative

Une action que mène la Ville de Beausoleil depuis des années, initiatrice notamment auprès des enfants des écoles, d'une « Journée de la non-violence ». Une démarche en parfaite adéquation avec celle de l'artiste « Je les invite à découvrir nos propres violences, visibles, invisibles, physiques ou verbales. L'agressivité, la colère, le conflit sont partie intégrante de nous-mêmes, du vivre ensemble, et fort heureusement nous faisons tous de la non-violence sans le savoir. Il ne s'agit donc pas d'infliger à chacun un dogme, ni de nier la violence mais de la transformer en une alternative constructive » explique-t-il encore. Un dialogue qui se joue après une cinquantaine de minutes de présentation entre la salle et lui. Précurseur, il entend bien faire bouger les lignes et conduire le maximum de convaincus à devenir des artisans d'un message humaniste.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.