“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Je ne crois pas que l'année à venir sera simple

Mis à jour le 16/01/2018 à 05:04 Publié le 16/01/2018 à 05:04
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Je ne crois pas que l'année à venir sera simple

Le ministre d'État Serge Telle a convié les journalistes pour leur présenter ses vœux et expliquer les enjeux politiques majeurs qui se dessinent à Monaco et de par le monde

Des vœux au Yacht-club et un ministre d'État qui prononce un discours chaleureux aux journalistes des principaux médias locaux et régionaux. Un discours également pertinent, aux côtés de ses membres du gouvernement et de conseillers du palais princier, sur les grands enjeux politiques du monde actuel, de l'Europe, de Monaco et des médias. « Je crois plus que jamais à la nécessité de la presse ; à un moment où, comme vous, je sais que partout la presse est critiquée, sa nécessité contestée, sa fonction remise en cause, son modèle économique bouleversé par l'arrivée des réseaux sociaux ».

Les nouveaux modes de communication, oui, bouleversent les codes, les habitudes, imposent l'immédiateté là où il faudrait recul, réflexion, investigation et analyse. Ils prennent même le pas sur la politique, voire les pays tout entier. « Sans verser dans le pessimisme, je ne crois pas que l'année à venir sera plus simple… (...) Les États, en général, perdent une grande partie de leur pouvoir, concurrencés par des entreprises gigantesques : celles que l'on appelle les GAFA. Elles sont aujourd'hui aussi puissantes que des États. Facebook compte deux milliards d'utilisateurs actifs, soit bientôt un tiers de la population mondiale. Amazon emploiera probablement plus d'un million de personnes d'ici trois ans… »

Importance des élections nationales

Ainsi les pays, quels que soient leur régime et leur fonctionnement entre exécutif et législatif, doivent faire face à une situation totalement inédite. Ces géants qui œuvrent tous azimuts sont « eux-mêmes soumis à un contexte incertain : le développement du blockchain pourrait demain accélérer la déliquescence de nombreuses institutions… »

Sur un plan local, l'année 2018 sera marquée par les élections nationales bien sûr, en février. « C'est un événement important pour la vie du pays. » Le ministre à rappeler la recherche de consensus ; qui n'est pas non plus systématique avec le Conseil national. « Ce fut le cas malheureusement récemment avec le retrait du projet de loi sur la publication des décisions de justice. Nous en avons seulement tiré les conséquences, comme la Constitution le prévoit. »

L'année sera compliquée aussi avec les travaux des Jardins d'Apolline, les exigences de la transition numérique qui « devrait aboutir à une réorganisation administrative pour mieux répondre à nos besoins en termes d'administration digitale et de Smart city », « les défis de la sécurité ».

Quant aux négociations avec l'Union européenne, « elles visent à construire avec ce grand partenaire des rapports qui nous conviennent et répondent à nos intérêts, tout en conciliant respect de notre identité et déploiement de nos ambitions. Nous poursuivons et continuerons à poursuivre un objectif clair et ne transigerons sur rien. » Enfin, « la transition énergétique est pour Monaco un enjeu identitaire, et c'est pour nos enfants une nécessité, car il en va de l'avenir de l'humanité. »

De quoi déployer énergie et volonté sans perdre l'enthousiasme…

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.