Jason Priestley : Je vais essayer d'être bienveillant

Président du jury « Fiction » du Festival de télévision, l'inoubliable Brandon Walsh de Beverly Hills s'est confié hier sur ce rôle et sa relation avec ses fans, la télévision, Paul Newman…

Article réservé aux abonnés
Propos recueillis par Thomas MICHEL Publié le 12/06/2016 à 05:10, mis à jour le 12/06/2016 à 05:10

Rares sont les acteurs que les gens associent autant à leur personnage fictif. Devenu star planétaire à 25 ans en endossant le rôle de Brandon Walsh dans Beverly Hills, Jason Priestley reste aujourd'hui une icône du petit écran. Un visage que des générations de téléspectateurs reconnaîtraient au milieu de mille. Tout juste débarqué de Los Angeles, le Canadien s'est attablé avec un verre de vin blanc, hier à la terrasse du Monte-Carlo Bay, pour évoquer son lien étroit avec la télévision, l'évolution des rapports avec ses fans, sa récente commotion cérébrale ou encore sa passion du sport automobile. Chic type et bon camarade, l'homme s'est montré à la hauteur de son succès. Sans tabou.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Monaco-Matin

Un cookie pour nous soutenir

Nous avons besoin de vos cookies pour vous offrir une expérience de lecture optimale et vous proposer des publicités personnalisées.

Accepter les cookies, c’est permettre grâce aux revenus complémentaires de soutenir le travail de nos 180 journalistes qui veillent au quotidien à vous offrir une information de qualité et diversifiée. Ainsi, vous pourrez accéder librement au site.

Vous pouvez choisir de refuser les cookies en vous connectant ou en vous abonnant.