“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Jardins d'Apolline : tout se passera comme prévu

Mis à jour le 31/01/2018 à 05:23 Publié le 31/01/2018 à 05:23
Les résidents des blocs B et D de la résidence domaniale ont presque tous déménagé.

Les résidents des blocs B et D de la résidence domaniale ont presque tous déménagé. Jean-François Ottonello

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Jardins d'Apolline : tout se passera comme prévu

Lors d'un point presse hier, Albert Croesi, en charge du dossier Apolline au gouvernement, a annoncé que les travaux allaient démarrer, et donner des précisions sur les entreprises participantes

Tout ce qui a été dit depuis longtemps est maintenu et confirmé. Le chantier va bien commencer fin février au plus tard, les travaux dureront bien 36 mois au maximum et les appartements seront bien refaits en intégralité. Comme l'avaient annoncé le gouvernement et le Ministre d'état au mois d'octobre. » Voilà un point presse qui démarre fort. Albert Croesi, en charge du dossier des Jardins d'Apolline au gouvernement, répète ce qu'il martèle depuis plusieurs mois. Et d'expliquer que le montage du dossier a pris du temps, mais que vu l'affaire, il vaut mieux ne pas confondre vitesse et précipitation. Et vu le caractère inédit du dossier, dans lequel cette résidence domaniale se retrouve sinistrée à peine cinq ans à peine sa livraison, difficile de lui donner tort.

Dossier étudié à fond

Il y avait bien eu des rumeurs, des on-dit, parfois des communiqués facétieux envoyés un peu vite, qui disaient que finalement ceci ou cela ne serait pas refait. « On en a discuté, on y a beaucoup réfléchi. J'imagine que tout le monde peut comprendre que l'ampleur du sujet nécessite qu'on se penche dessus sérieusement et qu'on envisage toutes les possibilités, » répond Croesi, regrettant que parfois certains aient « réfléchi à haute voix ».

Du côté des résidents, les déménagements des blocs B et D, les premiers concernés par les travaux, ont presque tous eu lieu. Leurs occupants resteront dans leur appartement temporaire jusqu'à mi 2019 au plus tard. Certains résidents des blocs A et C ont déjà déménagé et, eux, resteront trois ans, soit toute la durée des travaux.

Chantier à 50 millions

Un chantier dont le montant maximum a été fixé : « Nous n'irons pas au-delà de 50 millions d'euros. » Ce qui reste un montant « très raisonnable » d'après lui, pour « défaire et refaire 25 000 m2 » de logements.

Jusque-là un groupement de trois entreprises était évoqué pour ces travaux. Albert Croesi précise : « l'entreprise Engeco participe à titre gracieux. Ils souhaitent absolument s'associer pour faire gagner du temps à l'entreprise JB Pastor, en communiquant les plans d'origine et l'expertise de ses collaborateurs. » Quid de Satri ?... (lire ci-contre).

Car c'est bien le groupe Pastor et ses équipes très nombreuses qui seront à la barre. « Pour éviter au maximum le recours à la sous-traitance. Car c'est cela qui a posé problème lors de la construction des Jardins d'Apolline. »

Également sur le pont, une poignée d'entreprises monégasques de catégorie A (Climatherm, Polymétal, par exemple) vont retrousser les manches. Des entreprises monégasques, qui pratiquent la préférence nationale. Ou quand les Monégasques construisent pour les Monégasques.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.