“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jardins d'Apolline : Serge Telle en visite de chantier

Mis à jour le 31/07/2018 à 05:09 Publié le 31/07/2018 à 05:08
Les blocs B et D en cours de réfection.

Jardins d'Apolline : Serge Telle en visite de chantier

Le ministre d'État a effectué hier matin, un tour dans les bâtiments en cours de réfection. Émettant l'hypothèse que les premiers résidents pourraient réemménager à la mi 2019

Démarré en février dernier, le chantier de réfection de la résidence des Jardins d'Apolline a reçu, hier matin, une visite d'une partie du gouvernement. En tête, le ministre d'état, venu pour s'assurer du bon engagement du chantier qui vise à remettre à neuf les 25 000 mètres carrés d'appartements et créer des logements supplémentaires dans la surélévation de deux des quatre bâtiments. Au terme de la visite, Serge Telle a exprimé ses réflexions quant au déroulement et au suivi du chantier.

Le ministre d'État a effectué, hier matin, une visite en compagnie des conseillers de gouvernement Marie-Pierre Gramaglia et Jean Castellini et d'Albert Croési, délégué à ce dossier.
Le ministre d'État a effectué, hier matin, une visite en compagnie des conseillers de gouvernement Marie-Pierre Gramaglia et Jean Castellini et d'Albert Croési, délégué à ce dossier. Michael Alési/Dir'Com'
Sur le toit du bâtiment, les engins permettent de bâtir l'extension à venir.
À gauche, une salle de bains déjà entièrement refaite dans un appartement.

À droite, les ouvriers à l'œuvre sur les terrasses des logements, qui doivent elles aussi, être renouvelées.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.