Rubriques




Se connecter à

"J'ai commencé à réviser une semaine avant le bac": cette Azuréenne de 14 ans est la plus jeune bachelière de Monaco

Scolarisée au lycée Albert-Ier à Monaco, Isaure Amadi, 14 ans, a obtenu son diplôme avec mention. Elle entamera ses études de commerce l’an prochain à Nice. Rencontre.

Juliette Bisiaux Publié le 13/07/2022 à 10:31, mis à jour le 13/07/2022 à 15:14
La plus jeune bachelière de Monaco est scolarisée au lycée Albert-1er. Photo Juliette Bisiaux

La France a admiré les prouesses d’Odycée, élève de terminale en Haute-Saône, présentée comme la plus jeune bachelière française en 2022. Mais une autre jeune fille, de nationalité française également et scolarisée à Monaco, est plus jeune bachelière.

Mais pas la plus jeune (à Nice, un élève de 14 ans et 9 mois a décroché le Bac apprenait-on ce mardi soir, le plus jeune de l’Académie).

Isaure Amadi, née le 23 juillet 2007, plus jeune qu’Odycée à une semaine de différence, n’entre pas dans les statistiques bien qu’elle dépende de l’Académie de Nice.

Isaure n’y voit qu’une explication, "comme je suis scolarisée à Monaco, je pense que le lycée Albert-Ier est considéré comme situé à l’étranger. Je n’entre donc pas dans les statistiques est cela est bien dommage car il y a potentiellement d’autres cas de figure comme le mien".

 

Une situation assez drôle au final puisqu’elle s’était renseignée, "juste pour rire", sur la date de naissance d’Odycée. "Depuis toute petite, mon entourage me disait que je serais la plus jeune bachelière de ma génération, ils n’avaient pas tort", rigole-t-elle.

Diagnostiquée HPI à 8 ans

Originaire de Castellar, l’adolescente a finalement obtenu son diplôme le mardi 5 juillet avec la mention "Bien". La jeune élève a même obtenu la note de 16 en mathématiques et de 18 au grand oral, durant lequel elle avait travaillé sur l’hypersensibilité des enfants diagnostiqués Haut Potentiel Intellectuel (HPI).

Diagnostiquée elle-même HPI à l’âge de 8 ans, elle a sauté trois classes dans son parcours: la moyenne section, le CM1 puis la 6e. "Je ne suis pas une grande stressée au niveau scolaire", confie par ailleurs la jeune bachelière qui s’est présentée au concours sereinement. "Très honnêtement, je n’ai pas fourni énormément de travail. C’est une semaine avant le début des épreuves que j’ai commencé à réviser."

Avec 30 vœux formulés sur Parcoursup et seulement 3 refusés, elle avait le choix. Isaure va intégrer en septembre prochain des études de commerce au lycée Masséna de Nice.

 

"Je verrais si le commerce me plaît, sinon j’envisagerais une réorientation". La classe préparatoire Économique et commerciale générale n’était pas son premier souhait. "Mon rêve c’est de devenir criminologue. Comme je suis très jeune je ne me vois pas partir à l’école de Montpellier, c’est un peu loin".

Une barrière de l’âge qui n’est pas effacée même avec le précieux sésame en poche. Son QI de 155 la différencie depuis toujours. "Plusieurs fois je me suis sentie en décalage avec les autres et pas acceptée. J’étais vue comme la petite intello. Cette année mes amis sont majeurs ils peuvent sortir alors que moi je ne peux pas les suivre".

Une différence d’âge qui n’empêche pas la fille d’un violoncelliste du Philharmonique de Monaco de multiplier les activités. Elle a notamment décroché la première place en compétition de cheerleading avec son équipe de l’Association Fémina Sports.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.