“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

J.-L. Grinda : 24 pour le 26, la promesse est tenue

Mis à jour le 29/01/2018 à 05:11 Publié le 29/01/2018 à 05:11
Jean-Louis Grinda, tête de liste Union Monégasque.

Jean-Louis Grinda, tête de liste Union Monégasque. Jean-François Ottonello

Monaco-matin, source d'infos de qualité

J.-L. Grinda : 24 pour le 26, la promesse est tenue

Le leader d'Union Monégasque a réussi à constituer une liste complète avec laquelle il entend remporter les élections. Il y va « pour la gagne » pour défendre des idées phares

On a cru un temps que la liste Union Monégasque était tant fragile qu'elle pouvait même disparaître si un seul de ces colistiers renonçait. L'équipe de Jean-Louis Grinda a longtemps été treize. Un chiffre qui a fini par lui porter chance. À moins plutôt que ce soit la détermination et l'envie de gagner qui aient conduit son leader.

Car des aléas et couacs, il en a eu quelques-uns : le 5 décembre, Horizon Monaco refuse l'alliance proposée par Union Monégasque ; le 7 décembre, Jean-Michel Rapaire se retire de la liste Union Monégasque ; le 16 décembre, Jean-Louis Grinda publie une lettre ouverte pour un débat télévisé, sujet qui est plus que jamais au cœur des contradictions. Et pas plus tard que ce week-end, l'équipe des colleurs d'affiche prend presque deux jours de retard et les panneaux d'affichage N° 3 restent vierges samedi et dimanche.

Mais tout cela est bien peu pour Jean-Louis Grinda qui balaie les mauvaises choses d'un revers de la main, poursuivant le travail dans le but d'avancer.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.