“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

J.-L. Biamonti : La SBM est en voie de redressement

Mis à jour le 22/09/2018 à 05:17 Publié le 22/09/2018 à 05:17
Je découvre la nouvelle offre abonnés

J.-L. Biamonti : La SBM est en voie de redressement

À la suite de l'assemblée générale ordinaire des actionnaires, le président-délégué de la Société des Bains de Mer affiche son optimisme et est convaincu que la SBM sera bientôt bénéficiaire

Après les actionnaires, les journalistes ! Le président-délégué de la Société des Bains de Mer est habitué à l'exercice et maîtrise l'art de la rhétorique pour satisfaire la curiosité des médias sans trahir les secrets financiers de la société cotée en bourse.

Et Jean-Luc Biamonti était optimiste, hier. Les actionnaires de la SBM ont approuvé les comptes de l'exercice 2017-2018.

Les chiffres sont encore déficitaires mais la société redresse la pente. Ce qui augure le meilleur pour la suite, considérant l'approche de la fin des travaux pharaoniques du One Monte-Carlo.

Bonne saison d'été

Ainsi, le résultat opérationnel du groupe s'établit à -27,1 millions d'euros contre une perte opérationnelle de -32,8 millions pour l'exercice précédent.

La SBM note que « l'activité observée sur le premier trimestre de l'exercice en cours (du 1er avril au 30 juin) a été en hausse par rapport à l'an passé. » Mieux encore : « Depuis, nous avons eu la saison d'été », souligne Jean-Luc Biamonti. Et elle fut bonne ! Les nationalités qui aiment Monte-Carlo ? Les Français arrivent en tête, représentant 23 % de la clientèle, suivis des Russes, des Américains, des Italiens et des Britanniques.

Le taux d'occupation dans les hôtels est plutôt stable mais les prix étudiés à la hausse ; ce qui fait que les secteurs locatif et hôtelier sont en hausse respectivement de 8 et 11 %. «Cette croissance favorable s'est prolongée au cours de la période juillet-août, avec une progression du chiffre du groupe de 12 % par rapport à l'été 2017. Le chiffre d'affaires des Jeux progresse de 16 %, avec des effets positifs des nombreuses actions entreprises pour donner une nouvelle impulsion à tous les établissements de jeux et développer l'activité des jeux de table. Le directeur Pascal Camia a redynamisé l'offre », affirme le président-délégué.

Un joueur perd 3 M€ en une heure

Mais Jean-Luc Biamonti souligne que les Jeux ont un caractère, par nature, aléatoire. Quand les joueurs gagnent, la SBM perd. « L'année dernière, les clients étaient là mais nous n'avons pas eu de chance. » Depuis, la roue a tourné. Jean-Luc Biamonti parle par exemple d'un joueur qui a perdu trois millions d'euros en une heure. Un million cash et deux millions en crédit alloué par la SBM.

La société a quelque peu changé de politique en encourageant davantage ses clients à jouer, entre autres par des prêts.

One Monte-Carlo : un appartement témoin mi-octobre

Tous ces éléments confortent donc la direction. « Globalement, l'exercice montre une légère amélioration. C'est le début d'une tendance. Je pense que l'année en cours est très bonne. » Et de citer les excellents résultats de Betclic Everest Group (12,5 millions de contributions, contre 4,2 millions de pertes l'année précédente), la fin prochaine des travaux de l'Hôtel de Paris, la multiplication des voyages pour séduire une nouvelle clientèle Jeux… Sans compter que Jean-Luc Biamonti attend le meilleur pour 2019. « Le One Monte-Carlo sera inauguré le 23 février 2019. Toutes les boutiques et un tiers des bureaux et appartements sont réservés. Mi-octobre, un appartement témoin sera livré. Mais déjà, l'intérêt est présent. » L'optimisme est là. « Je vous garantis que ça va mieux. Je suis convaincu qu'on est sur la voie du redressement. L'année prochaine, je ne sais pas si l'on sera bénéficiaire. Mais l'année suivante, je suis prêt à prendre les paris. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.