“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

J'avais 15 ans, j'avais espoir et ne voulais pas mourir

Mis à jour le 11/04/2018 à 05:11 Publié le 11/04/2018 à 05:10
«Auschwitz est devenu une attraction pour les touristes. Les gens rient, filment...», constate Eva Schloss.

«Auschwitz est devenu une attraction pour les touristes. Les gens rient, filment...», constate Eva Schloss. Michaël Alési

J'avais 15 ans, j'avais espoir et ne voulais pas mourir

Eva Schloss, la demi-sœur posthume d'Anne Frank devenue célèbre pour son journal clandestin, tient une conférence, ce soir à 19 h, au Lycée technique et hôtelier de Monaco. Rencontre…

Elle a longtemps gardé le silence sur l'horreur de l'Holocauste. Quatre décennies, claquemurée dans un profond mutisme. À peine quelques bribes de souvenirs lâchées à son cercle proche. Aujourd'hui, Eva Schloss, demi-sœur posthume d'Anne Frank et rescapée d'Auschwitz, prend son bâton de pèlerin pour prêcher la bonne parole. Celle de la tolérance, de la paix, comme guidée par un devoir de mémoire. Ce soir, à 19 heures, ce petit bout de femme de 88 ans tient une conférence publique au Lycée technique et hôtelier de Monaco.


La suite du direct