“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

J'ai testé pour vous : être libre comme un oiseau

Mis à jour le 20/12/2015 à 05:07 Publié le 20/12/2015 à 05:07
Pas de sensation de tomber dans  le vide : la tyrolienne vous propulse progressivement.

J'ai testé pour vous : être libre comme un oiseau

Clairement, je ne suis pas la plus téméraire des journalistes.

Clairement, je ne suis pas la plus téméraire des journalistes. J'ai frôlé la crise cardiaque dans Space Mountain à Disney quand j'étais adolescente, et la crise de tétanie dans le bateau pirate de la fête foraine… adulte. Alors tester la tyrolienne de La Colmiane, c'est peut-être un détail pour vous. Mais pour moi, ça veut dire beaucoup.

Tout commence avec la montée en télésiège. Un objet qui me fait terriblement penser à Michel Blanc dans Les Bronzés font du ski. Durant l'ascension, je fredonne sa célèbre ritournelle afin de réveiller le « wannabe » (novice, Ndlr) qui est en moi. « Pays merveilleux… Quand te reverrai-je… » À côté de moi, un journaliste sportif...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct