“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

J'ai testé la Zumba en plein air à Menton

Mis à jour le 16/07/2018 à 05:08 Publié le 16/07/2018 à 05:07
Le groupe de zumba en train de danser sur l'esplanade Palmero.

Le groupe de zumba en train de danser sur l'esplanade Palmero. Association Z Event

J'ai testé la Zumba en plein air à Menton

L'esplanade Francis-Palmero s'enflamme au rythme de musique zumba.

L'esplanade Francis-Palmero s'enflamme au rythme de musique zumba. Rendez-vous au chapiteau à 20 heures, deux chansons d'échauffement et… c'est parti pour une heure et demie de danse !

Les t-shirts rose fluo des membres de l'association mentonnaise « Z Event » attirent les curieux. Les spectateurs ne manquent pas, les participants non plus. Enfants, jeunes, femmes et hommes semblent prêts à se déchaîner. Moi avec eux, dans un coin au dernier rang, avec mes baskets et ma tenue sportive.

Bouger, ça fait du bien. Au bout d'un moment, je vérifie l'heure. 20 h 15. Il ne me reste qu'une heure et 45 minutes.

« Vous êtes déjà fatigués ? ! », lance Ludi, chorégraphe et présidente de l'association qui fait danser les Mentonnais toute l'année, que ce soit dans la salle de Menton Plus ou au grand air. « Noooooon », répondent en chœur les participants. « Ouiii », je pense. Une femme qui a tout l'air d'être plus sportive que moi se tourne et me fait un clin d'œil en signe de solidarité.

« Avec le short de foot de mon frère »

20 h 30. Une gorgée d'eau et je recommence. C'est le tour de Barbara. L'invitée de ce soir monte sur scène. Chorégraphe experte, elle met l'ambiance et les spectateurs commencent à l'applaudir. Je n'ose même pas imaginer ce qu'ils pensent de moi, avec le short de foot de mon frère et mon visage rouge de fatigue.

20 h 45. Et pourtant je faisais de la Zumba. Mais bon, ça fait des années. Les pas de danse résonnent sur le plancher en bois. Les t-shirts roses mènent la danse, quelqu'un siffle. Une fille prend des photos pour l'association, j'essaie de me cacher derrière le garçon devant moi, mais sans grand résultat.

« J'ai perdu toute sensation dans la jambe droite »

21 h 00. L'eau est terminée et j'ai perdu toute sensation dans la jambe droite, mais tout va bien. Les chorégraphies s'enchaînent et le rythme nous motive. Ludivine est infatigable et nous incite à tout donner pour cette dernière demi-heure. Les spectateurs semblent avoir envie de danser.

21 h 15. Barbara et Ludi alternent les styles, en passant d'une musique un peu plus rythmée à une salsa. Cinq minutes de pause, le temps de présenter la prochaine soirée, qui s'annonce explosive : Zumba Tropical Party, avec des invités spéciaux et de la musique dominicaine.

Au programme : baciata, merengue et cha cha. Je serai là.

« J'ai le souffle court et la gorge sèche »

21 h 30. C'est l'heure de l'étirement. On se met en cercle, une musique douce nous accompagne.

« Bravo à tout le monde, vous avez été très forts ! » Je sors, je dis au revoir au groupe. J'ai le souffle court et la gorge sèche. Mais il faut le dire : ça en valait la peine !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.