“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ivre, il plante sa Ferrari dans les jardinières

Mis à jour le 08/06/2016 à 05:12 Publié le 08/06/2016 à 05:12
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ivre, il plante sa Ferrari dans les jardinières

Pour frimer à l'approche de la Saint-Sylvestre, un financier italo-américain de vingt-cinq ans avait pris la Ferrari prêtée par son père.

Pour frimer à l'approche de la Saint-Sylvestre, un financier italo-américain de vingt-cinq ans avait pris la Ferrari prêtée par son père. Mais le jeune homme, piégé par une abondante libation de vodka au Sass Café, a terminé sa course dans les jardinières de la Croix-Rouge monégasque. À l'issue de sa comparution devant le tribunal correctionnel, Umberto a écopé d'une forte amende de 800 euros et d'une contravention à 45 euros. Encore une fois, entre boire et conduire, il est vraiment préférable de choisir.

Le 28 décembre dernier, vers 4 heures, les policiers sont alertés : un accident vient de se produire à l'embranchement de l'avenue de la Costa avec le boulevard de Suisse. Aussitôt sur les lieux, les fonctionnaires constatent l'état d'ivresse du conducteur. L'éthylotest affiche un taux d'alcoolémie de 0,70 mg par litre d'air expiré. C'est bien plus que la limite légale. Les premiers éléments de l'enquête démontrent que le véhicule est allé tout droit au niveau du passage protégé pour s'encastrer finalement dans la végétation luxuriante bordant le siège social de la Croix-Rouge monégasque.

« Il a compris la gravité »

Le président Jérôme Fougeras Lavergnolle s'inquiète d'un tel comportement, surtout au volant d'un modèle de la marque au cheval cabré. « Heureusement il n'y avait personne sur votre trajectoire. Vu l'état de la voiture, il y aurait pu y avoir des blessés graves… » Le prévenu, en effet, avait passé la nuit dans l'établissement de l'avenue Princesse-Grace et consommé au moins quatre verres de vodka, il en a d'ailleurs convenu…

Le procureur Alexia Brianti rappellera à son tour la conduite dangereuse du jeune homme et la perte de contrôle dans le virage. « C'est la seconde fois qu'il prend le volant en état d'alcoolisation. La sanction doit engendrer une réflexion sérieuse de sa part : huit jours d'emprisonnement assortis du sursis et 45 euros d'amende. »

La défense plaidera l'indulgence. « Mon client est encore sous contrat à New York et il voulait passer les fêtes de fin d'années en famille. La fatigue, la boisson et le décalage horaire ont eu raison de sa conduite. La leçon a été retenue et il a compris la gravité de son comportement… »

Le tribunal réduira les réquisitions du ministère public à une peine d'amende.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.