“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Itinéraire européen Le Corbusier

Mis à jour le 26/03/2018 à 05:11 Publié le 26/03/2018 à 05:11
Le Cabanon.

Le Cabanon. archive Michael Alesi

Itinéraire européen Le Corbusier

Étape après étape, la ville de Roquebrune s'inscrit nettement dans une démarche de valorisation de ses atouts culturels.

Étape après étape, la ville de Roquebrune s'inscrit nettement dans une démarche de valorisation de ses atouts culturels. En s'appuyant notamment sur la figure du célèbre architecte Le Corbusier - qui a le vent en poupe depuis qu'en 2 016 dix-sept de ses œuvres du mouvement moderne ont été classées au patrimoine de l'UNESCO. Parmi lesquelles Le cabanon situé sur le chemin du Littoral.

On comprendra aisément que faire connaître ce tout petit bâti (et les merveilles qui l'entourent, telles que la villa d'Eileen Gray) permettrait à la commune d'attirer davantage le chaland.

Après la signature d'un partenariat avec le Centre des monuments nationaux (CMN), qui prendra en charge - avec toute l'expertise qu'on lui connaît - la gestion du site Cap Moderne, à compter du 2 mai, une nouvelle étape pourrait être franchie dans les années à venir. La municipalité compte en effet prendre part au projet européen d'itinéraire culturel Le Corbusier.

Tel un Baudelaire d'aujourd'hui, le Conseil de l'Europe, qui chapeaute de tels itinéraires, les décrit comme une « invitation à voyager et à découvrir le patrimoine riche et diversifié de l'Europe, en promouvant le rapprochement de personnes sur des lieux d'histoire et de patrimoine. Ils portent les valeurs du Conseil de l'Europe : droits de l'homme, diversité culturelle, dialogue interculturel et échanges mutuels transfrontaliers. »

La candidature, qui s'effectue naturellement en partenariat avec la Fondation Le Corbusier, sera déposée avant le 30 septembre prochain.

Elle vise plus spécifiquement - comme mentionné dans la délibération votée mardi à l'unanimité - à « valoriser l'ensemble des œuvres et des projets de Le Corbusier à travers l'Europe, de structurer et favoriser les échanges culturels et touristiques entre les sites corbuséens européens, et ce à travers un parcours culturel durable ».

La démarche n'en est aujourd'hui qu'à ses balbutiements, mais elle pourrait bien, à terme, participer du rayonnement de Roquebrune à l'étranger.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct