“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Internet, ça va plus vite, c'est plus spontané"

Mis à jour le 15/06/2016 à 05:08 Publié le 15/06/2016 à 05:08
Lorenzo Benedetti, Alison Wheeler et Ludovik, hier à Monaco.

Lorenzo Benedetti, Alison Wheeler et Ludovik, hier à Monaco. Cyril Dodergny

"Internet, ça va plus vite, c'est plus spontané"

Le web est leur territoire. C'est là qu'ils s'expriment, entre autres supports. Aujourd'hui, certains remplissent l'Olympia. Éclairages, en marge du Festival de télévision de Monte-Carlo

Les tables ont été débarrassées. Le Zelo's se vide tranquillement. Ambiance fin de déjeuner, hier après-midi au sommet du Grimaldi Forum. Dans un coin de la terrasse, une tablée rigole. Ce n'est pas surprenant : faire rire les autres est leur métier. Même si, normalement, ils s'expriment beaucoup sur internet. Entre autres supports : Ludovik, l'un de ceux qui se sont attablés là, vient par exemple de remplir un Olympia. Et comme d'autres artistes qui ont émergé sur le web, ils ont été invités au 56e Festival de télévision de Monte-Carlo.

Souvent, on les appelle des « Youtubers », d'après le nom de la plateforme de vidéos en...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct