“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Indispensable dialogue social

Mis à jour le 21/06/2017 à 05:20 Publié le 21/06/2017 à 05:20
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Indispensable dialogue social

Les dix milles signatures déposée au Ministère d'état au début du mois n'ont pas laissé Didier Gamerdinger insensible.

Les dix milles signatures déposée au Ministère d'état au début du mois n'ont pas laissé Didier Gamerdinger insensible. Les salariés réclamaient de conserver leurs droits à l'assurance-maladie monégasque lorsqu'ils partent à la retraite. « Nous regardons à nouveau, mais c'est une situation difficile avec des enjeux considérables. La porte n'est pas fermée. »

Mais elle n'est pas grande ouverte non plus. Le conseiller de gouvernement n'envisage pas pour l'instant d'autres moyens que les cotisations pour financer les 250 millions annuels estimés par l'Union des syndicats de Monaco. Or, cela constituerait une hausse des charges pour les entreprises. Il affirme donc devoir procéder à « une pesée de ces éléments pour ne pas déséquilibrer la compétitivité et freiner la prospérité. »

De son côté, l'Union des retraités de Monaco se dit prête à discuter d'éventuelles cotisations de sa part, « mais autour d'une table ».

Didier Gamerdinger considère que « le dialogue social est indispensable entre les partenaires sociaux à Monaco, mais je n'ai pas vocation à me substituer à eux. Le dialogue s'établit entre les employeurs et les salariés. J'accompagne. »

Salariés et retraités appellent à une mobilisation interprofessionnelle générale ce jeudi.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.