“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Improbable accident à Saint-Martin-Vésubie Un élu niçois traite le préfet de dingue

Mis à jour le 13/04/2019 à 10:29 Publié le 13/04/2019 à 10:29
Les pompiers ont dû procéder à une délicate intervention pour dégager la vache.

Les pompiers ont dû procéder à une délicate intervention pour dégager la vache. d’illustration L.B.

Improbable accident à Saint-Martin-Vésubie Un élu niçois traite le préfet de dingue

Sur le tournage d’un spot publicitaire au-dessus du village, un adolescent et une vache ont chuté de 70 mètres. Ils ont été sérieusement blessés

C’est un accident terrible et peu banal qui s’est produit avant-hier, vers 20 h 15, à Saint-Martin-Vésubie. Une équipe de cinéma se trouvait sur un terrain privé, sur la route du col de Salese. Elle venait de conclure le tournage d’une publicité pour de la tomme de Savoie. Et ce, pour une grande marque de supermarchés.

Les projecteurs étaient encore en place et la vache, utilisée pour les besoins de la pub, avait été réembarquée dans la bétaillère, sur une remorque. Le fils de l’agriculteur était monté aux côtés de l’animal.

Alors que la bétaillère faisait demi-tour, la remorque a soudain glissé dans la pente. Elle s’est décrochée. Instants d’horreur.

L’attelage a basculé dans la pente à 40° sur près de 70 mètres, effectuant plusieurs tonneaux avec, à son bord, la vache et l’adolescent de 15 ans. Elle a été légèrement freinée par les arbres.

« Miraculé »

L’équipe de tournage et le papa, affolés, se sont précipités à leur secours. Selon les premiers éléments, l’adolescent gisait, à demi-inconscient, dans la remorque. Il souffrait de plaies à la tête et aux jambes. La vache, elle, était à moitié sortie, encore retenue par sa longe. L’animal, affolé, présentait une corne cassée et des plaies multiples. Quand les témoins ont tenté de la décrocher, elle a rué, risquant de blesser l’adolescent encore plus grièvement. Ils y sont finalement parvenus. Les sapeurs-pompiers de Saint-Martin-Vésubie ont pris le jeune en charge.

« Il souffre de plusieurs blessures mais c’est un miraculé. Il s’en sortira. Il aurait pu être encorné ou écrasé », souligne un témoin présent sur les lieux. L’ado a été transporté aux urgences de l’hôpital Pasteur 2 à Nice. La gendarmerie de Saint-Martin-Vésubie a été sollicitée sur les lieux de l’accident.

Une intervention compliquée

Restait à sortir l’animal. Sept hommes du groupe montagne des sapeurs-pompiers s’y sont employés. Ils étaient assistés de trois pompiers du groupe de sauvetage animalier, dont un vétérinaire.

Il a d’abord fallu calmer l’animal et lui prodiguer les premiers soins. Dans la nuit, les pompiers ont dégagé une voie dans la forêt, à l’aide de tronçonneuses, pour rendre praticable un ancien chemin forestier, en partie basse du vallon.

Non sans efforts, c’est ce qui a été réalisé. La vache a finalement pu être conduite vers le parking du Boréon. L’intervention s’est terminée vers 2 heures du matin.

« Au milieu des louanges habituelles au départ de chaque préfet, il faut bien que quelqu’un finisse par dire la vérité : ce type est dingue ! » Olivier Bettati (notre photo), conseiller municipal et métropolitain (DvD/CNIP) d’opposition à Nice n’y est pas allé avec le dos de la cuillère jeudi dans un tweet réagissant à la nomination en Seine-Saint-Denis du préfet des Alpes-Maritimes Georges-François Leclerc .

Contacté, le conseiller municipal et métropolitain d’opposition assume : « Il est lâche avec les puissants et dictatorial avec les petits. Pas une fois il n’est venu aider les élus des petites communes mais ne s’est pas privé pour leur donner des ordres et exercer des pressions pour qu’ils rentrent dans le rang, tandis qu’il servait le thé aux maires des grandes villes. »

« Il a cette volonté d’incarner l’État non comme un partenaire mais comme un redresseur de torts. Il a certes eu des dossiers compliqués à traiter mais sa gestion est calamiteuse. Une des pires que le département a connues », fustige le conseiller régional, élu sur la liste de Marion Maréchal-Le Pen. « Même sur son affaire avec Cédric Herrou, à part se faire condamner [pour atteinte au droit d’asile des migrants], son action contre l’immigration clandestine s’est résumée à de la communication. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct