“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Impossible sans Monaco

Mis à jour le 08/07/2019 à 10:04 Publié le 08/07/2019 à 10:03
Estimé 180 000-220 000 euros, cet éléphant en bronze d’Arman n’est pas sans faire écho au Festival international du cirque de Monte-Carlo. Quant au Bar Thon de Yonel Lebovici, il a logiquement pris place à l’entrée du restaurant Le Grill de l’Hôtel de Paris, mais n’apparaît pas sur sa carte des poissons.

Impossible sans Monaco

Elles viennent essentiellement d’Europe mais ont également traversé des océans pour certaines.

Elles viennent essentiellement d’Europe mais ont également traversé des océans pour certaines. Les soixante œuvres du catalogue, dont une bonne partie est exposée dans les bureaux d’Artcurial boulevard des Moulins, ont nécessité une attention particulière durant leur transport et surtout leur installation. « Une œuvre qui pèse 800 kilos, comme le Wang Du (lire page suivante), ne peut pas être mise au-dessus d’un parking ou de l’entrée d’un ascenseur », résume Salomé Pirson.

De même, la prise en charge chez les propriétaires a requis la plus grande délicatesse et six mois de logistique.

Des challenges bien accueillis par des propriétaires rassurés par la destination « Monaco ». « On n’aurait pas eu la plupart des œuvres si on ne les avait pas proposées à la vente ici. Dans l’imaginaire collectif, Monaco est un havre de paix où les sculptures seront en sécurité maximale et vues par une clientèle extrêmement variée, internationale et relativement fortunée. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct