“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Ils vont golfer sur les pentes du Mont Agel pour le tournoi caritatif de la Princess of Monaco Cup

Mis à jour le 03/10/2019 à 08:28 Publié le 03/10/2019 à 08:30
Hier soir au Yacht-club, le tirage au sort a réuni plusieurs personnalités du monde du sport qui ont accepté de prendre part à ce tournoi inédit organisé par la Fondation Princesse Charlène.

Hier soir au Yacht-club, le tirage au sort a réuni plusieurs personnalités du monde du sport qui ont accepté de prendre part à ce tournoi inédit organisé par la Fondation Princesse Charlène. Cyril Dodergny

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Ils vont golfer sur les pentes du Mont Agel pour le tournoi caritatif de la Princess of Monaco Cup

La Fondation Princesse Charlène organise ce jeudi, un tournoi inédit au Monte-Carlo Golf Club où des amateurs vont croiser le club avec de nombreuses personnalités du monde sportif.

Ils ont pédalé sur l’eau, il va falloir cette fois golfer sur les pentes du Mont Agel! Après les compétitions de water bike en 2017 et 2018, la fondation Princesse Charlène a choisi une nouvelle activité cette année pour organiser un tournoi caritatif.

Et un nouveau sport: le golf, au cœur de l’inédite Princess of Monaco Cup. Une compétition qui se jouera aujourd’hui sur le green du Monte-Carlo Golf Club en faveur de la fondation.

Pour cette première, dix-huit équipes de trois joueurs ont été formées, comptant pour chacune d’entre elles, deux amateurs et une célébrité pour engager la partie ce matin sur les hauteurs de la Principauté.

Et la fondation peut compter sur ses ambassadeurs pour saisir le club. Ce sera le cas du pilote Charles Leclerc et du beachvolleyeur Bjorn Maaseide qui ont répondu présent pour demain.

Tout comme les anciens footballeurs José Cobos, Richard Dunne, Stiliyan Petrov ; les pilotes David Coulthard, Mark Webber, Jerome d’Ambrosio, Mika Hakkinen, Gilles Panizzi ; les rugbymen Percy Montgomery, Rudi Keil et Juandre Kruger ; le cycliste David Tanner. Mais aussi les golfeurs Diana Luna, Caroline Mohr, Sophie Sandolo et Tony Lloyd. Ce dernier, né sans bras résultat d’une malformation, est devenu un spécialiste de sa discipline, dans son pays l’Angleterre. "Je joue depuis l’enfance, quand j’ai appris à tenir un club malgré mon handicap", confiait-il ce mercredi soir au moment du tirage au sort des équipes. "Et j’encourage tous les gens qui vivent avec un handicap à s’essayer à différents sports, pour garder la santé", souligne-t-il.

Une portée caritative

C’est aussi le message de cette compétition, montrer que l’on peut surmonter ses problèmes, par le sport. Si pour le golf, il faut de l’endurance, il faudra aussi de la stratégie ce matin pour appréhender la partie caritative.

Les 18 équipes vont s’essayer à une variante du sport, baptisée, scramble. Un jeu décrit comme "très convivial". Son principe ? Au départ de chaque trou, tous les joueurs de l’équipe jouent une balle, puis l’équipe choisit la balle qu’elle estime être la meilleure. Les autres balles ramassées sont successivement placées à cet emplacement. L’équipe choisit à nouveau la meilleure balle et ainsi de suite jusqu’à ce que le trou soit terminé.

Comme pour le water bike, les équipes sont sponsorisées par des banques, des marques ou des organismes qui abondent financièrement pour participer. Les fonds récoltés iront soutenir deux projets qui tiennent à cœur aux équipes de la fondation. Le premier concerne la rénovation de la piscine municipale de La Turbie, qui porte le nom de la princesse (lire ci-dessous). L’autre projet financé sera l’organisation de cours de natation au Ghana, au sein de lycée Awutu-Winton qui accueille 440 étudiants de la région.

C’est le cheval de bataille principal de la fondation depuis sa création il y a bientôt 7 ans : apprendre à nager pour lutter contre les noyades et sauver des vies. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé, 40 personnes dans le monde décèdent chaque heure de noyade.

100.000€ pour la piscine municipale de La Turbie

À quelques kilomètres du Monte-Carlo Golf Club au Monte Agel, c’est pour un projet local que se déroule ce jeudi la compétition caritative. En effet, 100 000 euros parmi les fonds levés aujourd’hui doivent être versés à la commune de La Turbie pour asseoir le financement des travaux de rénovation de la piscine Princesse Charlène, la piscine publique de la commune.

archives Cyril Dodergny

D’importants travaux ont démarré l’an dernier et viennent de s’achever. La fondation apporte son soutien à hauteur de 100.000 euros sur une facture de 1,4 million d’euros pour équiper les lieux, les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite et installer un système de chauffage de l’eau écoresponsable. Des panneaux solaires placés sur les pergolas permettant de chauffer l’eau pour utiliser la piscine deux mois de plus pendant la belle saison.

La CARF et la Région PACA ont également versé des subventions pour la réalisation de ces travaux assumés en grande partie par le budget communal.

"Je suis touché et reconnaissant de l’aide de la fondation pour notre piscine qui est une charge lourde pour une commune. Alors que la natation est inscrite au programme scolaire, toutes les écoles ne peuvent pas pratiquer faute d’équipement", note le maire de La Turbie, Jean-Jacques Raffaele. Cette piscine, en effet, a permis depuis 2014 à quelque 2.000 élèves de La Turbie, Peille et Èze de prendre part au programme de la fondation pour l’apprentissage de la natation.

"Et nous continuons d’avoir des demandes de communes voisines", précise Jean-Jacques Raffaele. Confirmant que cette saison, une classe de Beaulieu-sur-mer est également venue pratiquer la natation dans l’eau de la piscine turbiasque


Baptisé du nom de la princesse Charlène en 2017, la piscine municipale de La Turbie est toujours soutenue par cette dernière.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.