“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Ils se sont jetés à l’eau pour une très bonne cause

Mis à jour le 22/12/2019 à 10:08 Publié le 22/12/2019 à 10:08
Le 15e Bain de Noël de Monaco s’est déroulé sous un ciel miraculeusement clément.

Le 15e Bain de Noël de Monaco s’est déroulé sous un ciel miraculeusement clément. Michael Alesi / Dir. Com.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ils se sont jetés à l’eau pour une très bonne cause

Une centaine de personnes ont participé au 15e Bain de Noël de Monaco, hier sur la plage du Méridien, au profit de l’association cagnoise Happy Hand

Le paradis après l’enfer. C’est un peu l’impression que donnait la météo, hier matin, sur cette plage de Monaco baignée de soleil. La mer était encore un peu agitée, comme un dernier soubresaut de l’épisode méditerranéen de la veille, mais les conditions étaient miraculeusement idéales pour ce 15e Bain de Noël de Monaco.

D’ailleurs, une centaine de personnes y ont participé, sur une plage que le Méridien Beach Plaza a volontiers proposée à l’Association des amis du bain de Noël de Monaco, celle du Larvotto étant fermée pour cause de travaux d’extension en mer et d’aménagement d’une nouvelle esplanade. L’an prochain, il en sera encore probablement de même.

Un haka pour se donner du courage

Donc, hier matin, par ce très agréable temps d’hiver, avec une température au soleil flirtant avec les 20°C et une eau pas trop glacée, aux alentours de 17°C - selon la source non vérifiée d’une participante -, une centaine de personnes de tous âges, parmi lesquelles de nombreux pères Noël en maillot de bain, se sont jetés dans l’eau fraîche dans un bel élan de bonne humeur. Au préalable, cette joyeuse troupe de baigneurs, au sein de laquelle on remarquait la présence notamment de la conseillère nationale Brigitte Boccone-Pagès et du conseiller communal Jacques Pastor, s’est réchauffée en suivant à la lettre le haka de la troupe tahitienne Kaina Toa - « peuple guerrier » en maori - et en se laissant aller à quelques déhanchements de tamouré, la danse polynésienne.

Et puis, au terme d’un décompte de dix secondes scandé en hurlant pour se donner du courage, tous se sont élancés pour plonger dans la Grande bleue, et servir au passage une noble cause, celle de l’association cagnoise Happy Hand. C’est à son profit, cette année, que le 15e Bain de Noël de Monaco a été organisé. Chaque participant, en effet, verse au minimum 10 e. La somme récoltée est reversée chaque année à une association.

En sortant de l’eau, sa présidente, Joe François, a levé le voile sur le prochain gros projet de cette association dont l’objet est de faciliter l’inclusion des personnes en situation de handicap dans les Alpes-Maritimes.

Un beau projet à Cagnes-sur-Mer

« Nous allons signer en janvier l’achat d’un terrain agricole de trois hectares dans le val de Cagne, confie-t-elle. Nous allons rénover les 700 m2 de bâti pour y aménager douze logements destinés à des personnes en situation de handicap et à des valides. »

L’idée de Joe François, face à la carence de logements accessibles aux personnes handicapées et pour offrir une alternative aux instituts fermés, est de construire « une petite unité de logements, mixtes, avec une ferme pédagogique, du maraîchage, des chevaux. Un lieu de vie et de ressource. Ce sera une première dans le département ». Une noble cause, disions-nous…

Dans le monde des personnes célèbres, il y a ceux qui aiment bien faire savoir qu’ils mènent des actions caritatives. Et il y en a d’autres, moins nombreux, qui le font en toute discrétion. C’est le cas de Beatrice Borromeo, l’épouse de Pierre Casiraghi. En toute discrétion, hier matin, la belle-fille de la princesse Caroline de Hanovre a revêtu l’uniforme des bénévoles de la Croix-Rouge monégasque pour participer à la surveillance des baigneurs. Sans tambour ni trompette. On pourrait appeler cela l’élégance aristocratique italienne.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.