“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Ils reviennent de très loin...

Mis à jour le 07/04/2019 à 10:06 Publié le 07/04/2019 à 10:06
Les Monégasques ont failli tomber de haut en Bretagne.

Les Monégasques ont failli tomber de haut en Bretagne. AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ils reviennent de très loin...

Monaco a arraché in extremis hier le point du match nul à Guingamp (1-1). Un nul presque inespéré qui lui évite de se retrouver dans une situation délicate dans la course au maintien

Avec 31 points, Monaco est 17e mais conserve sept longueurs d'avance sur Dijon (18e), barragiste virtuel, et huit sur Caen et son hôte du soir, redevenu lanterne rouge.

Le club de la Principauté peut remercier Stevan Jovetic qui s'est trouvé à point nommé pour pousser au fond le ballon au bout du temps additionnel (1-1, 90+4) et offrir un nul plus conforme au déroulé général du match.

Monaco aurait-il fait un petit excès de confiance après sa série de quatre victoires et trois nuls ponctuée par le succès à Lille (1-0) pour la 29e journée ?

Il faut en tout cas lui souhaiter que la défaite à domicile contre Caen la semaine dernière (0-1) et celle évitée de justesse à Guingamp lui remette rapidement les pieds sur terre.

Beaucoup trop passifs jusqu'à l'ouverture du score des Guingampais, sur une tête de Félix Eboa Eboa sur corner (1-0, 23e), les hommes de Leonardo Jardim se sont ensuite montrés trop souvent imprécis dans le dernier geste ou l'avant-dernier.

Restés muet malgré 23 frappes aux buts contre les Normands, les Monégasques ont cette fois tenté 18 fois leur chance - ne trouvant que cinq fois le cadre - avant de marquer enfin.

Si le milieu Adrien Silva peut plaider la malchance avec sa frappe détournée par la barre (48e), Kamil Glik (37e) et Vinicius (81e) de la tête auraient dû trouver les filets plus tôt.

Avant la réception de Reims et surtout deux déplacements à Paris et à Rennes, le matelas de sept points ne sera pas de trop pour éviter à Monaco de retomber dans les affres du doute.

18


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.