“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ils passeront le réveillon avec les sans-abri

Mis à jour le 03/01/2019 à 05:23 Publié le 24/12/2018 à 05:23
Beaucoup de jeunes se sont proposés pour venir en aide aux « Anges Gardiens » pour une soirée ou plus.

Ils passeront le réveillon avec les sans-abri

Quand ils nous voient, ils lèvent les bras.

Quand ils nous voient, ils lèvent les bras. Ils sont heureux de nous voir et nous le sommes aussi », confie Bruna Maule, présidente de l'association, « Les Anges Gardiens de Monaco ».

Les Anges, c'est un groupe composé d'hommes et de femmes, qui font preuve d'une solidarité et d'une générosité, que même les mots peinent à décrire. Ce soir, ils ne seront pas avec leur famille pour le réveillon, car, comme chaque lundi, ils seront auprès des sans-abri niçois. « Nous serons à Nice de 18 h à 23 h. Nous irons à la rencontre des SDF pour leur donner à manger et des boissons chaudes. Mais pas que, nous discuterons aussi avec eux et nous allons aussi chanter des chants de Noël. Car eux, ils n'ont rien. Alors, ce que nous voulons par-dessus tout, c'est leur apporter du réconfort et les aider à effacer le temps d'une soirée, cette solitude qui est dure à vivre, surtout à Noël », précise la présidente, qui œuvre depuis plus de dix ans. Du réconfort, mais aussi un peu de chaleur, que celle-ci soit humaine ou matérielle.

Gants, bonnets, sacs de couchage…

Grâce aux généreux donateurs de la Principauté et ils sont nombreux, comme le souligne Bruna Maule, « certains nous donnent de la nourriture et je reçois aussi très souvent des chèques. Rien ne serait possible sans eux », l'association peut se procurer des sacs de couchage, des bonnets et des gants. Le 19 décembre dernier, les bénévoles ont pu acheter pour un total de 284 euros de fournitures diverses. S'ils ne sont pas le Père Noël, en tout cas, ils y ressemblent fort.


La suite du direct